Archives de catégorie : Club manga

INFORMATION SUR RUME ADVENTURE :

Nouveautés et changements

Dans mon manga j’ai toujours voulu faire quelque chose d’original mais je commençais avec une épine dans le pied…

Le synopsis n’était pas original ! Il a donc fallu que je le modifie ; en voici donc la version améliorée :

« Dans un monde fait de pouvoir et de monstre

Dans un monde où le mal se répand

Dans ce monde un héros…

Obtient des pouvoirs surpuissants et s’amuse comme il peut !

Plusieurs de ses rencontres rendront sa vie un peu plus palpitante »

(Ouais bon c’est pas spécialement meilleur mais c’est déjà ça)

Si je veux résumer ce que je veux faire, c’est très simple : je veux faire tout je ce que je veux ! Mon manga sera un mélange de tout ce que j’aime et certains des personnages que je crée sont très ressemblants à d’autres qui existent déjà. Mais ce n’est pas pour autant que je vais m’éloigner de mon objectif principal qui est de faire quelque chose d’original.

J’ai énormément d’idées que je n’ai jamais présentée car soit je les oublie soit je ne suis pas encore sûr à 100 %.

Donc c’est pour cela que je vais vous présenter 2 personnages dont je suis à peu près sûr.

D’abord le personnage de Rume et ensuite sa future amie Ona Dah.

Rume :

Un personnage basé sur l’humour, il fait souvent des commentaires sur n’importe quelle scène. Que ce soit de l’action,de l’émotion, ou je ne sais quoi il aime dire ce qui lui passe par la tête. Il détruit beaucoup de fois le 4ème mur en faisant des références à des choses connues et des commentaires sur les clichés vus et revus des mangas (comprendra qui pourra). Il aime beaucoup les jeux vidéos, les mangas et tout ce qui touche à la culture dite «otaku» et ce sera parfois sa seule source de courage pour surmonter certaines épreuves. Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne sait pas être sérieux, il est sérieux quand il le faut.

Ce personnage est fort au plan du physique et des pouvoirs mais a peur de tuer quelqu’un ; c’est pourquoi lors des combats contre des monstres il n’est d’aucune pitié mais contre des humains il se retient beaucoup plus. Et Rume n’est pas un personnage parfait, il fait des erreurs, surtout au début quand il devient un héros. Il est curieux et ne sait jamais dans quel camp se mettre à certains moments. Rume a aussi une faiblesse, il a peur de se retrouver tout seul, il n’a jamais eu énormément d’amis si ce n’est durant son aventure où il en trouvera mais a peur de les perdre en faisant une erreur ce qu’il le détruirait psychologiquement.

Ona Dah (inspiré du catalan « Onada » qui veut dire onde) :

Elle est aussi fan de jeux vidéos et de mangas. C’est un personnage assez normal à première vue mais, comme pour Rume, elle se motive à certains moments juste pour voir la suite d’un animé. Elle n’est pas si différente de Rume si ce n’est l’«excitation » qui est plus cachée chez Ona que chez Rume et, elle, ne brisera pas le 4ème mur. Les deux amis vont former un duo. Ils sont presque toujours ensemble et inventent au fur et à mesure des « combos à 2 » auxquels ils finiront avec une pose (style Jojo’s pose, pour les connaisseurs)…

Ses pouvoirs sont assez difficile à expliquer mais ils fonctionnent comme une sorte d’onde. A chaque fois qu’elle frappe avec ses poings ou ses jambes une onde se propage. Cela fonctionne comme une goûte d’eau qui tombe sur de l’eau (en bref elle met des coups de poing très puissants).

Elle sera aussi une source de motivation pour Rume mais aussi un personnage qui arrivera à le sauver. Elle a aussi plus d’expérience dans l’héroïsme que Rume et sauvera autant de fois la population que lui.

Mini-présentation d’autres personnages :

Muteki : Elle est la numéro 1 des super-héros, un exemple à suivre. Elle est dotée d’une force plus qu’extraordinaire. Elle est le Superman et le All Might (pour les connaisseurs) de mon manga. Mais sa perfection cache un truc…mais lequel?

Katara Ush (inspiré de ushtarak qui signifie « martial » en Albanais) : Lui, ce n’est qu’un employé sous payé… Enfin , c’était. Maintenant il veut montrer quelque chose sur lequel tout le monde marche, il va se battre pour ça. Il va se battre pour un changement dans la justice !

Pfiou c’était long, mais c’est toujours pas fini.

Vous vous rappelez des monstres ? Ces trucs horribles qui détruisent tout. (Dans mon manga) Une étude a montré que les monstres ne sont dotés d’aucune conscience mais ces scientifiques n’ont vu que la partie émergée de l’iceberg. De partout se cachent des monstres qui essayent de vivre. Eux, ils en ont une de conscience ! Mais malheureusement ces derniers ne peuvent le prouver. Ce qui est fait est fait et maintenant tout est détruis sur le champs. Et c’est l’histoire de deux monstres qui vont changer la vision d’un homme, et ces monstres sont nommés Ka.Cho.Tié (Aka Ka Cho ) et  Cayou (inspiré du vietnamien «Cây» qui signifie «plante» ou «arbre» et du mot caillou).

L’un rêve de pêcher un poisson bleu et l’autre rêve de devenir vendeur.

Voilà je pense avoir fait pas mal le tour de ce que je devais dire mais avant de montrer tout ce que j’ai fait sur le manga je vous informe qu’il y aura un futur compte Twitter spécialement consacré sur « Rume Adventure » donc pour ceux que ça intéressent : @AdventureRume

Cette année je n’ai pas beaucoup dessiné car je voulais vraiment me consacrer à l’histoire mais voilà un tour d’horizon rapide de ce que j’ai fait avant de se quitter :

Articles :

http://blogue-ton-ecole.ac-dijon.fr/clubs-du-cdi/wp-admin/post.php?post=1083&action=edit

http://blogue-ton-ecole.ac-dijon.fr/clubs-du-cdi/wp-admin/post.php?post=1082&action=edit

 

Ancien Travaux de 4ème :

Ancien article (A prendre avec des pincettes car beaucoup de modification sont en cours) :

http://blogue-ton-ecole.ac-dijon.fr/clubs-du-cdi/wp-admin/post.php?post=913&action=edit

Le carnet de croquis de Pierre

Pierre (4eC) partage ici son carnet de croquis débuté cet hiver (le 29 novembre 2018) et toujours en cours de création. Ces croquis sont pour la plupart des créations personnelles, hormis quelques-uns inspirés d’animations de youtubeurs, Daystone et Pubg Animated, ou de films.

Pour l’instant, Pierre en est au stade de la création des personnages, en les croquant sous diverses postures, tests des couleurs, émotions, etc. avant peut-être de les intégrer dans un scénario.

Corvo : Portrait robot et remarques de témoins

Projet Rume : suite…
Pour en savoir plus, voir les autres articles liés à ce mot-clé !
Portrait robot de Corvo

Nom : inconnu à ce jour
Surnom : Corvo .
Taille : entre 1m70 et 1m80
Apparence : Porte un masque de corbeau et une veste noir qui cache tout son corps.

Age : les témoins disent entre 30 et 40 ans.

Pouvoirs : Apparemment il peut invoquer un spectre avec une flûte, possède un livre avec toutes sortes de sorts. La plupart des sorts qu’il utilise sont dangereux.

Attaques : Villes S,D,Z,E,T,O,P,Q. Tentative de destruction de L’Usine à l’ouest de la ville T et tentative de destruction de l’entreprise NU.

Remarque des héros :

R.K. : « Il est fort mais maladroit, apparemment il a une limite d’utilisation de sort. »
M.T .: « Il est aussi fou que malin et fourbe, je l’ai déjà blessé de nombreuses de fois mais il revient à chaque fois comme si rien ne s’était passé. Il a sûrement acquis un sort d’immortalité. »

Niveau de danger : A !

 

Le DailyGaro dévoile ses archives : Mystère inquiétant autour de Jensu Suyo.

Présentation d’un des futurs antagonistes du Manga « Rume Adventure » (titre provisoire). Voir nos autres articles sur ce projet.

Les archives du journal DailyGaro contenaient un dossier sur Jensu Suyo que nous dévoilons ici.

Dossier retrouvé sur Jensu Suyo, patron de la NU. Futur antagoniste des héros. Attention!  Certains fragments sont effacés ! Sûrement intentionnellement…

Continuer la lecture de Le DailyGaro dévoile ses archives : Mystère inquiétant autour de Jensu Suyo.

RUME ADVENTURE : Mon Nouveau Projet Manga

Les premiers croquis mis en forme pour présenter aux élèves familles lors de la restitution des travaux de fin d’année.
suite…

 

Mini résumé :

« Rume adventure » raconte l’histoire d’un lycéen (14-15 ans) nommé Rume Boki* (ce nom n’a aucune signification particulière). Il aime les mangas et les jeux vidéos. Son rêve est de vivre une aventure extraordinaire, une aventure un peu comme dans les mangas.

et fin !

 

Ce rêve sera réalisé durant une journée d’école normale. Un monstre ressemblant à un crapaud gigantesque attaque le lycée pendant la récréation. Il s’attaque à un(e) élève pour s’amuser un peu avant de tout détruire . Rume, en voyant la tête de l’élève terrorisé et les autres personnes qui elles aussi sont mortes de peur, a une sorte de révélation et court vers l’élève qui est sur le point de se faire écraser en évitant le pied du monstre.

Rume remarque qu’il a sauvé l’élève avec une vitesse extraordinaire. Un combat de 2 minutes s’ensuit grâce au pouvoir de Rume. Quelques jours plus tard il doit aller au Japon car ses pouvoirs sont trop dangereux pour le pays d’où il vient alors que le Japon (dans ce monde) est plus habitué à ce genre de cas. On raconte même que des gens très dangereux y habiteraient…

Beaucoup de gens voudront en savoir plus sur son pouvoir et Rume va devoir être très vigilant. Il va devoir aussi abandonner sa famille et aller au Japon pour quelques temps.

*note : Rume Boki n’est pas le nom final du héros.

Ses pouvoirs :

Rume peut augmenter sa force grâce à une sorte d’aura violette claire. Il peut aussi convoquer des portails pour invoquer un esprit et des rayons d’énergie (violette claire). Et son corps permet de faire déplacer une onde qui passe par son corps pour aller au bout des doigts et faire exploser tout ce qu’il touche.

Rume peut invoquer un esprit mais bon… Ses pouvoirs viennent d’un monde parallèle où l’énergie des terres est tellement énorme que si une personne y posait les pieds il mourrait instantanément. Les portails de Rume relient le monde parallèle au monde « normal » ce qui permet à Rume de créer de grands rayons d’énergie.

Remarque : D’autres personnages sont à ajouter (amis comme ennemis). Des modifications sont à faire au niveau du caractère de Rume. Ses origines sont aussi à imaginer (enfance, pays d’origine, famille, etc.) et j’hésite encore sur le nom définitif du héros.

 

Anecdote :

A la base, le héros s’appelait « Yume Kibo », il devait être un peu plus déprimant que maintenant mais je trouvais que ce n’était pas super que le héros soit déprimant.

Je ne savais pas le dessiner, et à vrai dire j’ai encore du mal. J’essaie de faire en sorte que le héros soit surpuissant .

Le nom du héros se prononce « Rumé ».

Le titre du premier chapitre sera sûrement « Welcome to…The Rume Adventure » (à moins qu’il ne change avec le nom du héros).

Création du personnage :

Je l’ai imaginé très jeune, du « haut » de mes 8 ou 9 ans. A cet âge-là, il n’avait pas vraiment de personnalité, tout ce qu’il faisait c’était de tout détruire.

Puis j’ai grandi et je lui ai inventé une vraie histoire.

Brouillon des personnage

Le héros

J’ai des eu problèmes pour le repasser en noir d’où la petite tache qu’on voit à côté de son oreille, j’espère que ça ne dérange pas trop.

Le monstre du début
Oui, c’est un crapaud. Ne vous inquiétez pas ce n’est pas l’ennemi principal du manga.
 Le héros sous différents angles

De face

C’est vrai qu’on dirait que c’est pas trop la même personne mais bon…

Choqué !

Je l’ai fait à la base pour une sorte de mini BD et je trouve sympa de le mettre ici.

 

Projet Ookanitin’eijà

Nous sommes deux : Ludmila et moi avons décidé de venir au club manga pour découvrir cet univers.

L’origine

Nous avons choisi de créer un manga à partir d’une série nommée Teen Wolf que nous aimons beaucoup. Nous allons donc l’adapter dans un univers japonais pour mieux coller aux règles du genre du manga.

La première chose a été de renommer la série qui donc devient Ookanitin’eijà, qui nous semble être la traduction de « Teen Wolf » !

Nous avons gardé une douzaine de personnages et nous avons changé leurs prénoms en choisissant des prénoms japonnais qui reflètent leurs personnalités.

Les personnages que nous avons gardés

*Scott = Yūki (=courageux) est le « héros » de l’histoire. Dans la saison 1, il devient loup-garou grâce à Peter Hales, le frère de Derek. Nous le voyons évoluer tout au long des saisons.

Styles = Koumyou (=intelligent) est le meilleur ami de Scott-Yūki . Il est humain et le restera.

Derek = Dokkou (=qui ne compte que sur soi-même), dans les premières saisons, a beaucoup aidé Scott-Yūki tout au long de sa transformation d’ado loup-garou en presque adulte loup-garou. Il est plutôt solitaire et au fur et à mesure des épisodes, il commence à faire confiance à Scott-Yūki et sa meute, qui l’a rendu plus mature.

Lydia = Youki (= une aura étrange, fantomatique), devient une Banshee, comme sa grand-mère avant elle. Elle reste amie avec Scott-Yūki et sa bande tout au long de l’histoire.

Deaton= Monoshiri , est le vétérinaire ,qui aide Scott-Yūki et sa meut, il s’y connaît en loup-garou et c’est pour sa qu’il va pouvoir aider Scott-Yūki avec des remède.

Malia=Keisateki (=solitaire), au début nous savons qu’elle est mi-coyote, mi-loup. Elle a tué c’est parents quand elle était encore enfant. Elle rejoint la meut de Scott-Yūki et devient ensuite moins solidaire, elle se préoccupera plus de ses amis.

Kira=Miiru (=être possédé), elle est une kitsune, elle posède un katana, elle va arriver avec sa mère et son père dans se nouveaux lycée et va donc rencontrais toute la tribut, elle va sortir avec Scott-Yūki et le restera jusqu’à la fin.

Liam= Kukkyou(=fort, musclé), c’est le « bêta » de Scott-Yūki qui l’a mordu pour le sauver dans la saison 4. Dans cette saison, il va se trouver une copine dont il est fou amoureux, Hayden-Akemis. Nous le voyons beaucoup lui et ses péripéties.

Théo= Uragirimono, dans les saisons d’avant nous pouvions constater qu’il n’est pas très gentil. Il réapparait alors que kira-Miiru l’a envoyé avec sa sœur en enfer. Quand il était jeune Théo-Uragirimono a tué sa sœur à la demande des Médecins de l’horreur.

Parrish= Jigoku No Inu, Parrish-Jigoku No Inu est l’assistant du shérif, le père de Styles-Koumyou. Il est aussi un chien de l’enfer et est le seul qui peut vaincre la bête du Gévaudan.

Tracy= Miky, c’est une chimère ; elle a rejoint la meute de Théo-Uragirimono.

Mason= Masako, dans le début de l’histoire nous ne le savons pas mais c’est la bête du Gévaudan. Il est également amoureux de Corey-Akino.

Donovan=Horoshi, c’est lui aussi une chimère ; il a donc rejoint Théo-Uragirimono et Tracy-Miky.

Brett= Aiko, il était dans l’ancien lycée de Liam-Kukkyou ; ils étaient avant ennemis, maintenant ils sont devenus amis.

Hayden= Akemis, Scott-Yūki ‘la mordu pour la sauver ; une fois que Théo-Uragirimono est mort, elle est une loup-garou, elle est dans sa meute depuis cet événement,. Elle est avec Liam-Kukkyou.

Corey= Akino, c’est lui aussi une chimère mais lui a quitté la meute de Théo-Uragirimono puisque qu’il meurt. Il va donc rejoindre Scott-Yūki et va être amoureux de Mason-Masako.

Lucas= Amiko, personnage secondaire qui s’est fait tuer par les Médecins de l’horreur.

Notre scénario

Red Tori porte au Sanctuaire Fushimi Inari Temple à Kyoto, Japon, par jannoon028 / Freepik
Designed by jannoon028 / Freepik

Nous avons essayé de garder l’histoire d’origine tout en prenant des idées dans la culture japonaise (mythes et légendes). Nous avons choisi par exemple à la place de la bête du Gévaudan, un mythe japonnais proche de l’idée de ce personnage. Il s’agit de l’Inugami, un animal fantastique qui ressemble à un chien et qui peut être aussi protecteur que terrifiant. Dans notre adaptation nous avons gardé la première et la sixième saisons qui nous semblent les plus importantes.

« Illustration d’inugami par Sawaki Sūshi dans le Hyakkai-Zukan. » 1er janvier 1737 (source : Wikipedia, domaine public)

Nous avons modifié les lieux également. La forêt américaine devient une forêt japonaise, celle d’Aokigahara, au pied du mont Fuji, à l’ouest de Tokyo, une forêt légendaire du Japon. De même, le Néméton devient pour nous un Tori et donc le druide, un prêtre shintô.

Forêt d’Aokigahara, au pied du Mont Fuji, 2009, par mtzn — 青木ヶ原樹海 (source : Wikipedia, Flickr, CC-BY-SA 2.0)

Nous entrons maintenant dans la phase où nous allons donner un visage à nos personnages et réaliser des storyboards.

 

Critique : « Les Misérables » de Soleil Manga

L’adaptation « Les Misérables » en manga, publiée par l’éditeur Manga Soleil le 25/05/2011, est assez spéciale car son sens de lecture est de gauche à droite, alors que normalement les mangas se lisent de droite à gauche.

Ce manga est un petit résumé des Misérables de Victor Hugo et prend beaucoup de libertés par rapport au livre original. Tellement que parfois il rajoute des scènes ou des histoires qui n’y étaient pas (ou en enlève d’importantes). Cela peut être un point négatif mais ce ne sont finalement que des détails peu importants dans un résumé.

Ceci étant dit, passons aux points positifs !

Déjà, le dessin. Il est très bien fait avec des cases magnifiques même si parfois certaines case sont assez « brouillon ».

C’est aussi intéressant de voir une sorte de version différente du livre original ou de comprendre comment « ce lecteur » a vu les choses sans trop changer l’histoire. Puisque le dessin est présent cela peut aider le lecteur du texte original à comprendre les choses qu’il n’a pas comprises dans le roman de Victor Hugo.

N’ayant lu qu’un des deux livres d’une autre adaptation du roman de Victor Hugo, dans le cadre du cours de français, en lisant ce manga, j’ai eu l’envie de lire la deuxième partie !

Et le dernier point positif est la fin qui est très bien mise en scène. Même si l’auteur de ce manga a un peu changé la fin du livre, cela reste très sympa.

Maintenant les points négatifs.

Certes, c’est un résumé mais ça n’empêche pas le manga de n’être pas assez poussé. Il manque cruellement de profondeur dans les images. Il « tue » des scènes importantes du livre original, enlève ce que Victor Hugo a créé et réfléchi pendant des années pour expliquer les malheurs de sa société en faisant réfléchir le lecteur, alors que ce manga ne fait que la moitié du travail qu’a fourni Victor Hugo.

Après avoir dit ça vous remarquerez que j’ai relevé plus de points positifs que de points négatifs car ce manga reste très intéressant pour connaître l’histoire des Misérables et donne envie de lire le livre original. Mais je pense qu’il y a mieux. En regardant les adaptations en manga des Misérables, j’ai vu qu’il y avait plusieurs mangas sur ce sujet qui ont poussé plus loin la réflexion et qui ont l’air de refléter ce livre.

Ci-dessous, l’adaptation que j’ai lue dans le cadre du cours de français :

Mise à jour de la catastrophe… veuillez patienter 0.18% achevés

Suite à une très longue concertation (de 3 minutes !) entre les auteures, celles-ci ont décidé de faire face à une nouvelle organisation… En fait, elles ont décidé de s’organiser tout court ! Retour donc à la case départ, on recommence tout ! Sauf le titre et l’histoire parce que c’est… classe! Pour le reste, les têtes de chapitres seront rafraîchies, remodelées et la narration mieux réfléchie.

Étant donné que le travail fourni par nos héroïnes était du gros n’importe quoi (il fallait s’y attendre venant d’elles…), elles ont décidé d’établir une nouvelle organisation top secrète, élaborée par le TTI ( Team Takita Ita ) qui consiste à ce que l’une d’elles écrive le scénario et l’autre le dessine (ne divulguez pas cette information svp).

Vous vous demandez sûrement comment elles ont eu ce déclic ? Eh bien disons que l’entrée en 4° favorise le développement des neurones…

A bientôt pour un avant-goût du scénario !

Le TTI

La Colline aux Coquelicots

♦Auteurs : Chizuru Takahashi, Tetsuro Sayama

♦Personnages principaux : Umi (qui signifie « mer » en japonais) et Kazama

♦Éditeur : Éditions Delcourt

♦Genre : Historique, sentimental

♦Dans ce manga, l’auteur traite de nombreux problèmes de la société japonaise au début des années 80 : la peur de subir le capitalisme, l’implosion pour les jeunes du modèle familial traditionnel et surtout la place des femmes dans la société, …

♦L’héroïne est une jeune fille de 16 ans qui vit seule avec sa sœur, sa grand-mère, et Hokuto, un colocataire. Sa mère est partie à l’étranger pour travailler et son père est disparu en mer. Au début, elle croit qu’elle est amoureuse de Hokuto. Elle est timide et impulsive.

Le héros est un garçon de terminale, directeur du club journal. Umi le rencontre lors d’un repas, alors qu’il saute par la fenêtre pour un article. Il a été élu Mister Kônan, c’est-à-dire le plus beau garçon du collège-lycée dans lequel il étudie. Toutes ses amies le trouvent craquant, mais elle le trouve plutôt arrogant.

Mon avis

Ce manga m’a énormément plu. Je me suis identifiée à l’héroïne. L’histoire d’amour sur laquelle est basée le manga m’a beaucoup plu. Je le conseille vraiment à tout le monde.

Enregistrer