La Révolution a-t-elle libéré les esclaves?

Abolir l’esclavage ? Un débat !

Gravure représentant la révolte des esclaves à Saint-Domingue et illustrant le Livre de Saint-Domingue ou Histoire de ses révolutions (1815).

Jusqu’en 1794, les révolutionnaires n’ont pas tous la même attitude vis-à-vis de l’esclavage. Certains pensent que les esclaves noirs sont des barbares non civilisés, et par ce fait qu’ils abuseraient de leur liberté en mal si on la leur offrait. Ces révolutionnaires pensent que l’on devrait donner une liberté conditionnelle et progressive, que les esclaves soient libérés dans un temps donné s’ils travaillent assez et sont « sages ». Les autres révolutionnaires, qui sont pour la liberté des esclaves, prônent le fait que les esclaves noirs sont des Hommes comme les blancs et donc que la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen doit être appliquée aux esclaves sans distinction avec les blancs. Par exemple Lacroix, député d’Eure-et-Loir, dit que les Français ont brisé leurs fers et se sont libérés du joug de tous maîtres, comme le veulent les esclaves.

L’importance de la révolte de Saint-Domingue!

Certaines personnes agissent pour libérer les esclaves. A commencer par les esclaves eux mêmes. Une révolte massive de 15 000 esclaves éclate à Saint-Domingue en août 1791. Ils tuent leur maîtres, brûlent leurs habitations, se battent jusqu’à la mort pour leur liberté. Un ancien esclave de Saint-Domingue nommé Toussaint-Louverture, affranchi (libéré) en 1776, devient un chef de la révolution des noirs en 1793. Quatre ans plus tard, il prend le pouvoir à Saint-Domingue, promulgue une constitution et contrôle l’île de 1800 à 1802. Il est très important pour les esclaves, et montre que les esclaves aussi peuvent être intelligents, civilisés et peuvent respecter des lois. La Convention aussi joue un grand rôle, elle vote l’abolition de l’esclavage le 4 Février 1794, ce qui fait beaucoup avancer les choses.

La décision de Napoléon : un retour en arrière !

Cependant, à partir de 1802 la France revient en arrière. Cette année-là, Napoléon Bonaparte rétablit la condition d’esclave pour les noirs, envoie des troupes à Saint-Domingue pour reprendre l’île et capture Toussaint-Louverture. Pour Etienne Bruix, les colonies avec des esclaves libres ne servent à rien et les noirs étant en plus grand nombre doivent être esclaves et le pouvoir doit être aux mains des blancs civilisés. Pour lui, sans esclaves l’économie va s’effondrer.

J.C.

Source : Haiti Haitian history war for independence (http://histclo.com/country/la/haiti/hist/hh-ind.html), via Wikipedia, domaine public.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *