Corvo : Portrait robot et remarques de témoins

Projet Rume : suite…
Pour en savoir plus, voir les autres articles liés à ce mot-clé !
Portrait robot de Corvo

Nom : inconnu à ce jour
Surnom : Corvo .
Taille : entre 1m70 et 1m80
Apparence : Porte un masque de corbeau et une veste noir qui cache tout son corps.

Age : les témoins disent entre 30 et 40 ans.

Pouvoirs : Apparemment il peut invoquer un spectre avec une flûte, possède un livre avec toutes sortes de sorts. La plupart des sorts qu’il utilise sont dangereux.

Attaques : Villes S,D,Z,E,T,O,P,Q. Tentative de destruction de L’Usine à l’ouest de la ville T et tentative de destruction de l’entreprise NU.

Remarque des héros :

R.K. : « Il est fort mais maladroit, apparemment il a une limite d’utilisation de sort. »
M.T .: « Il est aussi fou que malin et fourbe, je l’ai déjà blessé de nombreuses de fois mais il revient à chaque fois comme si rien ne s’était passé. Il a sûrement acquis un sort d’immortalité. »

Niveau de danger : A !

 

La vida de la Rioja

Carla, nuestra corresponsal, vive en Arnedo en La Rioja. Hay 14 548 habitantes y 320 000 en La Rioja. La capital de la region es Longroño.

 

 

 

 

 

 

La Rioja en España, THUBS, 7 marzo 2011, Wikipédia

La gastonomía en La Rioja

La especialidad gastronómica son « las patatas a la riojana ». Son patatas con cebollas, pimienta, ajo y chorizo. Comen también  « chuletas al sarmiento », la particulalidad de esta carne es que se cocina con el sarliento (pied de vigne) y  con el vino  que es una especialidad típica de La Rioja.

                                                    

Patatas a la Riojana, Boca Dorada, 22 octubre 2006, Wikipédia

El turismo en Arnedo

Muchas personas van en Arnedo para comprar zapatos porque hay muchas tiendas y fábricas de plantillas de zapatos. En la ciudad hay un palacio y un casco antiguo. En Arnedo las casas son antiguas pero algunas son modernas.  En invierno, hace frío, pueden hacer ski en las montañas. Al lado de La Rioja hay montañas.

Longroño en la Rioja, Abrumado, 21 febrero 2012, Pixabay

Los actividades

En su ciudad hay muchas actividades y fiestas, las más conocidas son San Cosme y San Juan. En estas fiestas hay muchas tradiciones.

Antoine, Marion, Marilou

Le DailyGaro dévoile ses archives : Mystère inquiétant autour de Jensu Suyo.

Présentation d’un des futurs antagonistes du Manga « Rume Adventure » (titre provisoire). Voir nos autres articles sur ce projet.

Les archives du journal DailyGaro contenaient un dossier sur Jensu Suyo que nous dévoilons ici.

Dossier retrouvé sur Jensu Suyo, patron de la NU. Futur antagoniste des héros. Attention!  Certains fragments sont effacés ! Sûrement intentionnellement…

Continuer la lecture de Le DailyGaro dévoile ses archives : Mystère inquiétant autour de Jensu Suyo.

« How does Snapchat make money »

I. Présentation

Titre du périodique : I love English WORLD

 

                      Logo du réseau social Snapchat

Titre de l’article: How does Snapchat make money?

Auteur : Rupert Morgan

Date de publication: mars 2017

Édition : Bayard

Numéro de parution : 292

Cet article parle de Snapchat : l’argent autour de ce réseau social, ses rivaux, ses utilisateurs et son expansion.

L’auteur ne donne pas son point de vue mais seulement des informations essentielles.

Avant de commencer, résumons rapidement ce qu’est Snapchat :

Snapchat est une application gratuite de partage de photos et de vidéos. La particularité de l’application est l’existence d’une limite dans le temps pour visualiser les photos ou vidéos envoyées à leurs destinataires. Cette durée limitée peut aller de zéro à dix secondes pour les photos.

II. L’origine de Snapchat et son développement

Snapchat a été conçu et développé par des étudiants de l’université

Evan Spiegel (crédit photo :
TechCrunch_2, Wikipédia, licence CC-BY-2.0)

de Stanford, en Californie. Un des étudiants se nomme Evan Spiegel. Il dit avoir créé la première version de Snapchat dans son salon en 2011 et maintenant son entreprise est évaluée à vingt-cinq milliards de dollars. Il en est désormais le patron. Chaque jour, vingt millions de photos sont publiées via le réseau Snapchat.

 

III. Rivalité avec facebook

Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, aurait aimé acheter Snapchat, pour l’ajouter aux réseaux Whatsap et Instagram par exemple, qu’il possède déjà. Mais les dirigeants de Snapchat ont refusé malgré l’offre extrêmement élevée de trois milliards d’euros.

Après cette tentative d’achat 2013 échouée, les dirigeants de Facebook ont essayé de copier treize fois ce réseau social, pour rivaliser, mais le public n’a pas suivi et a continué de se concentrer sur Snapchat, qui continue encore son ascension.

D’autres entreprises comme Google ont aussi tenté de racheter ce réseau, sans succès.

IV. les utilisateurs

Pour accéder à un compte Snapchat, il faut avoir au moins treize ans, mais ce réseau attire des adolescents de plus en plus jeunes. Cent cinquante millions d’adolescents l’utilisent chaque jour. Seulement 14% des utilisateurs ont plus de 34 ans.

V. Les filtres et leur business

Les filtres sont des dessins que l’on peut ajouter sur notre photo. Les filtres rapportent beaucoup d’argent. En effet, Snapchat nous donne la possibilité moyennant finances de créer nos propres filtres personnalisés : des « geofilters », qui sont actifs dans une zone géographique précise, et pendant un laps de temps précis (pour un mariage par exemple).

VI. Snapchat, propriétaire de notre visage

Les photos sur snapchat ne disparaissent jamais contrairement à ce qu’on pourrait croire. A partir du moment où nous utilisons un filtre de snapchat, nous nous engageons à ce que notre photo puisse être partagée, diffusée, et affichée publiquement, sans limite de temps ! Donc mieux vaut réfléchir avant de poster des photos trop ridicules ou dérangeantes…

Conclusion

Snapchat est un réseau social qui fait circuler beaucoup d’argent et qui malgré les apparences cache beaucoup de choses derrière ses filtres enfantins. Ce réseau social attire beaucoup d’adolescents, et c’est cette attraction du public jeune que jalousent facebook et les autres plateformes.

Lexique

Anglais

Français

-business -entreprise
-teenagers -adolescents
-web -la toile
-marketing -commercialisation
-mobile -téléphone portable
-speed -la vitesse
-live -vivant
-charter -affréter
-hashtag -# (dièse)
-followers -suiveurs

Par Z. L., I. E. et Alicia P.

Travaux de 6e et de 5e en arts plastiques

Depuis la rentrée  des vacances de Pâques  il y a une exposition de travaux d’arts plastiques des élèves de 6e et de 5e en salle d’étude et dans le couloir qui mène à la salle des profs.

Les élèves de 5e ont dû fabriquer une créature  imaginaire.

Voici les différentes étapes :

  1. imaginer leur créature
  2. réunir les matériaux nécessaires
  3. les assembler pour former leur créature

Ces mêmes élèves ont également reproduit un tableau de Luis Egidio Melendez intitulé Nature Morte Aux Noix.

Le tableau original mesure 61 cm par 81 cm. Il date de 1772.

 

Les élèves de 6e ont créé deux camaïeux multi-matériaux .

Un camaïeu est une manière de créer avec les valeurs d’une seule couleur. On obtient ainsi différentes nuances ou valeurs.

La consigne était de réaliser deux camaïeux, avec le plus de matériaux possibles.

Les deux camaïeux devaient être disposés l’un par rapport à l’autre de manière à créer un contraste.

Il devait obligatoirement avoir 10 matériaux et un contraste.

Un contraste est une opposition forte entre 2 couleurs, 2 matières, 2 valeurs, 2 formes ( etc ).

On avait le choix entre les contrastes suivant  :

  • Claire/Obscur ( blanc/noir )
  • Des couleurs primaires
  • Chaud/froid ( rouge, orange, jaune/bleu, vert, violet )
  • Quantité ( tout/rien )
  • Qualité ( dure/mou ), ( doux/rugueux ), ( liquide/solide )
  • Complémentaires  ( cercle chromatique )

La couleur utilisée devait être la couleur d’origine des matériaux ( pas de peinture ni de feutre ).

L’évaluation était portée sur :

  • 10 matériaux sont collés
  • 2 camaïeux sont réalisés
  • 1 contraste est réalisé
  • Qualité de la composition et du collage

Les références artistiques étaient :

Piet Mondriand, Composition :

Plans de couleurs de lumière avec des contours gris

Huile sur toile – 49 X 49 cm, 1919

 

Tony Cragg, La Palette, 1988

Par L.C. et L-A.D

En 3°, un « brevet équilibré et clarifié »

A la fin de votre année de 3°, une étape importante de votre scolarité vous attend : le Diplôme National du Brevet. Comme tous les ans il se déroulera partout en France. Cette année les épreuves écrites  auront lieu le jeudi 28 et vendredi 29 Juin 2018.

Le brevet marque la fin des quatre années de collège mais est aussi le premier examen des élèves.

Cette année les épreuves commenceront par le français, le jeudi, puis les maths finiront la journée. Le vendredi ce sera au tour de l’histoire géographie, de l’éducation morale et civique  et des sciences.

L’oral, à Matour,  se déroulera le 15 juin. Les élèves qui passent l’oral seront évalués par deux professeur  choisis par l’établissement , qui devront suivre un barème de points obligatoire à respecter.

L’année dernière le brevet a affiché un taux  de réussite de 89% en France.

Le brevet, un diplôme complexe ( source : ) Designed by Freepik
L’histoire du brevet

A partir de 1947 le brevet des collège est appelé BEPC, abréviation de « Brevet d’ Etude du Premier Cycle du second degré ».

En 1986 le BEPC devient un examen national au lieu d’un contrôle continu sous une forme assez proche du brevet de maintenant. Depuis 1988 le BEPC prend le nom de brevet des collèges  tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Un nouveau barème de points

Le brevet des collèges 2018 sera désormais noté sur 800, contre 700 pour la version 2017. L’examen final sera noté sur 400 points et les compétences du socle commun seront évaluées en contrôle continu pour 400 points également.

Désormais le brevet comportera 5 épreuves obligatoires :

– le français, noté sur 100 points ;
– les mathématiques, notés sur 100 points ;
– l’histoire-géographique, notée sur 50 points ;
– les sciences, notées sur 50 points ;
– l’oral, noté sur 100 points.

Les conseils de Madame Colas, CPE, pour réussir votre brevet !

  • Ne pas perturber son sommeil ;
  • Se relaxer entre les révisons ;
  • Connaitre et appliquer ses méthodes de travail pour bien réviser
  • Se faire confiance !

Léo R., Rudy et Etienne D.

1.2.3 Album le rendez-vous des jeunes lecteurs!

Mercredi 28 Mars 2018 au collège St Cyr Matour, deux élèves de 6ème sont intervenus pendant le cours de français des 4°Almodovar, pour lire l’album, Cours!, écrit par Davide Cali.

Cette lecture se faisait dans le cadre de l’évènement 1.2.3 Albums, qui se déroule dans les écoles, collèges, maisons de retraite et prisons.

 

Ce livre raconte la vie d’un jeune homme qui en voulait à tout le monde : à son père qui l’avait abandonné, à sa mère qui l’avait mis à l’école des blancs, à son grand-frère qui était parti travailler, à son petit frère qui croyait que le monde était gentil et aux enfants de son école qui se moquaient de lui car il était noir. A l’école, il se battait tous les jours,  jusqu’au jour où un nouveau directeur arriva. Ce nouveau directeur était en fait un ancien professeur de boxe. Cet ancien prof de boxe apprit au garçon qu’en se dépensant il serait moins énervé et il arrêterait   de se battre. Le directeur décida de l’entrainer à la course à pied pour que le jeune homme se dépense sans se battre. Le garçon participa finalement à un grand marathon où il croisa un vieil homme, qui lui dit qu’il fallait réussir à gérer sa force et son énergie pour aller au bout du marathon. Et le jeune homme continua de courir sans apprendre la boxe.

L’opération 1.2.3 Album au collège de Matour est proposée par la professeure de français Mme Chevrot et la professeure- documentaliste Mme Romano . Ces deux professeures, durant une heure hebdomadaire d’accompagnement personnalisé (AP), avec le logiciel ELSA, aident des élèves de 6ème sur le plan de la lecture et de la compréhension de textes. Les élèves de 6ème doivent essayer de lire un roman toutes les deux semaines  et de l’expliquer à leurs camarades en utilisant ou proposant des illustrations, des avis de lecteurs, des résumés, des quiz... Ceci leur permet  d’améliorer leur compréhension et leur rapidité de lecture. Les deux élèves de 6ème ont montré diverses illustrations et ont lu le texte « Cours! » à voix haute.

Ainsi, les différents élèves participant à cet évènement ont senti leurs différentes capacités augmenter fortement  et cela leur a donné une certaine envie de lire plus.

1,2,3…8 albums !

Les élèves, dans le cadre d’1,2,3 albums, doivent lire les huit albums de la sélection annuelle et, ensuite voter pour leur trois albums préférés. La professeure documentaliste saura ainsi quels sont les livres préférés des élèves de 6° à Matour et transmettra les résultats du vote à l’association Livre à lire qui organise ce prix littéraire.

Peut-être l’année prochaine, les élèves de 6ème viendront-ils mener cette opération avec les élèves de primaire de Matour.

Ecrit par nos deux journalistes William.M et Mathys S,

Personne interrogée : Une élève de 6ème.

Sources :

http://123albums.livralire.org/

http://col71-saintcyr.ac-dijon.fr/spip.php?page=article&id_article=68

Se défouler pour une cause

Au collège de Matour, les élèves courent contre la faim dans le monde ! En participant à la course contre la faim, organisée par Action contre la Faim, les élèves récoltent de l’argent pour les personnes mal nourries ou vivant dans les pays en guerre . Grâce à des parrains, qu’ils doivent trouver eux-mêmes, les élèves s’engagent à courir le plus de tours possibles autour de l’étang de Matour,  pendant la durée de l’opération. Chaque parrain s’engage à verser la somme de son choix pour chaque tour effectué.

Voici une photo qui montre comment on mesure les enfants pour savoir s’ils sont en malnutrition ou pas (rouge malnutrition extrême, jaune malnutrition et vert ils ne sont pas en malnutrition)(crédit photo : FAO, 2017, « La malnutrition sévère est une préoccupation majeure au Soudan du sud, due au manque d’aliments nutritifs. Au plus haut point de la saison maigre, les communautés dépendent des aliments sauvages et de l’assistance humanitaire pour survivre », étude « L’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2017 », site consulté le 06/06/2017).

Cette course se déroule  toute la matinée, les élèves de  6°et de 5° courent  en premier ; ensuite viennent les  4° et 3°. La course s’effectue  en relais par groupe de 2 ou 3 personnes. L’année dernière les élèves ont récolté 3300 euros!

A  Matour,  c’est la 2ème édition à laquelle le collège participe ;  ce projet à été présenté par M.Jouy. Il est  basé sur l’EPI de français et d’EPS, en 4e, avec M. Jouy et M. Pellenard, soutenus pas Mme Colas, CPE, entre autres.

Nous avons pu rencontrer M. Jouy et Mme Colas pour obtenir leur avis.

M. Jouy donne de l’argent à cette association qu’il a trouvée sur internet. Il sait que l’argent  récolté va vraiment à l’association. Il a voulu organiser cette course au collège pour qu’il y ait une solidarité entre les élèves en une action commune. Cette action a plu  à M. Jouy, qui est lui-même un marathonien. Comme il y a déjà le cross, les élèves ont l’habitude de courir autour du plan d’eau et il a trouvé intéressant d’exploiter cette compétence. Il a choisi cette association car dans les autres, on ne court pas. Cette course existe depuis très longtemps, il y a beaucoup d’établissements scolaires qui y participent déjà.

Mme Colas suit l’idée de M. Jouy et M. Pellenard qui ont fait un projet interdisciplinaire entre l’EPS et le Français. Cela leur permet de travailler les deux matières à travers un projet solidaire donc c’est une idée qui lui plaît. Elle avait déjà entendu parler de  cette association dans les médias. Ce projet lui ayant plu l’année dernière, elle  a voulu recommencer. Elle trouve cela très intéressant que les élèves s’investissent dans des missions de ce type là.

Une représentante de l’association Action contre la Faim est venue expliquer aux 4e à quoi elle servait, pourquoi elle avait était créée, à  quoi servait l’argent que l’on allait récolter. Au-delà de  cet aspect financier, pendant la course, c’est l’esprit sportif qui est mis en avant.

Pendant que nous courons, nous avons une pensée pour la population qui a moins de chance que nous.

L’Organisation des Nations Unies estime en effet que la malnutrition fait son retour et est à nouveau en hausse depuis 2014.

Graphique établi par la FAO (organisme dépendant de l’ONU), d’après les statistiques obtenues dans sa dernière étude « L’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2017 »

M.R., Emmarilo.

 

 

 

RUME ADVENTURE : Mon Nouveau Projet Manga

Les premiers croquis mis en forme pour présenter aux élèves familles lors de la restitution des travaux de fin d’année.
suite…

 

Mini résumé :

« Rume adventure » raconte l’histoire d’un lycéen (14-15 ans) nommé Rume Boki* (ce nom n’a aucune signification particulière). Il aime les mangas et les jeux vidéos. Son rêve est de vivre une aventure extraordinaire, une aventure un peu comme dans les mangas.

et fin !

 

Ce rêve sera réalisé durant une journée d’école normale. Un monstre ressemblant à un crapaud gigantesque attaque le lycée pendant la récréation. Il s’attaque à un(e) élève pour s’amuser un peu avant de tout détruire . Rume, en voyant la tête de l’élève terrorisé et les autres personnes qui elles aussi sont mortes de peur, a une sorte de révélation et court vers l’élève qui est sur le point de se faire écraser en évitant le pied du monstre.

Rume remarque qu’il a sauvé l’élève avec une vitesse extraordinaire. Un combat de 2 minutes s’ensuit grâce au pouvoir de Rume. Quelques jours plus tard il doit aller au Japon car ses pouvoirs sont trop dangereux pour le pays d’où il vient alors que le Japon (dans ce monde) est plus habitué à ce genre de cas. On raconte même que des gens très dangereux y habiteraient…

Beaucoup de gens voudront en savoir plus sur son pouvoir et Rume va devoir être très vigilant. Il va devoir aussi abandonner sa famille et aller au Japon pour quelques temps.

*note : Rume Boki n’est pas le nom final du héros.

Ses pouvoirs :

Rume peut augmenter sa force grâce à une sorte d’aura violette claire. Il peut aussi convoquer des portails pour invoquer un esprit et des rayons d’énergie (violette claire). Et son corps permet de faire déplacer une onde qui passe par son corps pour aller au bout des doigts et faire exploser tout ce qu’il touche.

Rume peut invoquer un esprit mais bon… Ses pouvoirs viennent d’un monde parallèle où l’énergie des terres est tellement énorme que si une personne y posait les pieds il mourrait instantanément. Les portails de Rume relient le monde parallèle au monde « normal » ce qui permet à Rume de créer de grands rayons d’énergie.

Remarque : D’autres personnages sont à ajouter (amis comme ennemis). Des modifications sont à faire au niveau du caractère de Rume. Ses origines sont aussi à imaginer (enfance, pays d’origine, famille, etc.) et j’hésite encore sur le nom définitif du héros.

 

Anecdote :

A la base, le héros s’appelait « Yume Kibo », il devait être un peu plus déprimant que maintenant mais je trouvais que ce n’était pas super que le héros soit déprimant.

Je ne savais pas le dessiner, et à vrai dire j’ai encore du mal. J’essaie de faire en sorte que le héros soit surpuissant .

Le nom du héros se prononce « Rumé ».

Le titre du premier chapitre sera sûrement « Welcome to…The Rume Adventure » (à moins qu’il ne change avec le nom du héros).

Création du personnage :

Je l’ai imaginé très jeune, du « haut » de mes 8 ou 9 ans. A cet âge-là, il n’avait pas vraiment de personnalité, tout ce qu’il faisait c’était de tout détruire.

Puis j’ai grandi et je lui ai inventé une vraie histoire.

Brouillon des personnage

Le héros

J’ai des eu problèmes pour le repasser en noir d’où la petite tache qu’on voit à côté de son oreille, j’espère que ça ne dérange pas trop.

Le monstre du début
Oui, c’est un crapaud. Ne vous inquiétez pas ce n’est pas l’ennemi principal du manga.
 Le héros sous différents angles

De face

C’est vrai qu’on dirait que c’est pas trop la même personne mais bon…

Choqué !

Je l’ai fait à la base pour une sorte de mini BD et je trouve sympa de le mettre ici.

 

L’interview d’un joueur du Club Sportif de Tramayes sur le changement de gardien au FCDM


Nous avons interviewé Benoit Mazuet (joueur du Club Sport de Tramayes) sur le changement de gardien au Football Club Dompierre-Matour (FCDM) qui va entraîner quelques conflits au sein du groupe, plus précisément sur la composition de l’équipe.

Que pensez-vous de  la décision du gardien ?
« C’est dommage. Il y avait un grand potentiel dans les cages, il devrait se perfectionner car je pense qu’il n’est pas fait pour être un joueur de champs. »

La magie du Football ( crédits : Designed by Freepik )

Quelles conséquences ce changement va-t-il entraîner?
« S’ils réfléchissent bien ils ne le feront pas sortir mais s’ils le font sortir, le niveau va considérablement baisser, la composition n’est pas un problème. »

Quelle décision le coach et l’équipe devraient-ils prendre?
« Je lui dirais que le changement n’a pas lieu d’être et qu’il faut tout faire pour gagner un match cette saison. »

Qu’auriez-vous dit au gardien à la place du coach et de l’équipe?
« Ils ne doivent pas le faire sortir, il est bon, il faut juste qu’il retrouve un peu d’envie de jouer. Après je ne le connais pas assez bien pour le juger mais en tout cas je pense qu’il ne devrait pas sortir. »

Quelles sont les explications possibles de ces défaites?
« Je ne sais pas trop mais je dirai simplement que l’équipe n’a pas le niveau. Pour perdre un match 23 à 0, il faut vraiment que l’équipe soit mauvaise. Mais j’ai entendu dire qu’il avait fait beaucoup d’arrêts dans ce match, cela montre bien qu’il y a un problème d’équipe. »

Quels sont les qualités du gardien?
« Il savait faire les plongeons en l’air et à terre mais le reste n’était pas totalement acquis, il arrivait bien à les motiver, on l’entendait crier,  mais je ne suis pas bien placé pour  parler de cela. ».

Donc, le gardien du Football Club Dompierre-Matour souhaite sortir des cages, mais l’opinion reste partagée : beaucoup pensaient qu’il avait du potentiel mais qu’il n’a pas su l’utiliser.

Pepito

 

 

Un site utilisant Réseau Blogue ton école : les élèves présentent leurs projets en lien avec le CDI, donnent leurs impressions d'acteurs du CDI et leurs avis de lecteurs !