Tess d’Urberville

Thomas Hardy  (1840-1928) : écrivain anglais appartenant au mouvement naturaliste. Il publie son roman en Angleterre en 1891 et ensuite en France  en 1901 aux éditions « Hachette ».

Thérèse Durbeyfield est une jeune femme du 19ème siècle, paysanne en Angleterre à Blackmoor et descendante d’une ancienne grande famille, les Durberville.
Pour aider ses parents elle partira chez l’un de leurs proches cousins, Alec d’Urberville connu depuis peu, pour y travailler. Il la courtisera pendant des mois mais elle refusera toutes avances, repoussée par ce qu’il est. Une nuit, se perdant dans les bois, il abusera d’elle pendant son sommeil. Après ce drame, elle retournera chez elle et donnera naissance à un petit garçon baptisé « Chagrin », qui mourra au bout d’une semaine. Son nom sera donc souillé puisqu’elle n’était pas mariée à Alec. Essayant de se reconstruire, elle partira travailler à Talbothays, une ferme où personne ne connaît son secret. Elle rencontrera Marianne, Retty et Izz Huett, trois jeunes amies, mais surtout elle tombera amoureuse d’un tendre jeune homme du nom d’Angel Clare. Quelques temps après leur rencontre, Angel proposera à Tess de devenir sa femme, ce qu’elle acceptera un peu plus tard. Après leur mariage et leur arrivée dans leur propre ferme, Tessy confiera à son mari le viol et l’enfant qu’elle a eu, mais fâché de cette découverte et ayant l’impression d’être trahi il s’en ira au Brésil pour échapper à tout cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *