Archives pour la catégorie Project Blog

Chercher de l’information sur internet

Qui n’est jamais allé chercher une information sur internet ?

Internet est devenu la principale source d’information, surtout chez les jeunes. Mais savez-vous chercher de l’information sur internet ? Comment faire la différence entre deux informations trouvées sur internet, mais qui se contredisent ? Par où commencer la recherche pour mettre toutes les chances de son côté ?

Je vous propose de vous donner les clés d’une recherche d’informations réussie :

cles_recherche_informationUne recherche d’information se mène en trois étapes : Trouver, sélectionner, exploiter l’information. Passons-les en revue.

Trouver l’information

Le point de départ de notre recherche doit être de savoir ce que je cherche exactement : Est-ce une réponse à une question précise ? Est-ce je souhaite une confirmation de ce que je crois savoir ? Est-ce que je cherche à mieux connaitre un sujet dans son ensemble (par exemple, la vie des paysans au Moyen-âge).

Ensuite, je dois sélectionner le ou les outils qui me permettront de chercher l’information : dictionnaire, encyclopédie, moteur de recherche, annuaire, etc.

La plupart du temps, les internautes utilisent un moteur de recherche. Sais tu ce que c’est ?

Les moteurs de recherche sont tellement utilisés que certains les confondent avec le navigateur, ou même avec internet.

Il existe plusieurs moteurs de recherche : Google, Bing, Yahoo sont les plus connus. D’autres comme DuckDuckGo ou Qwant propose les mêmes outils, mais en garantissant aux utilisateurs de ne pas utiliser leurs données pour de la publicité. Il existe même un moteur de recherche pour les enfants : il s’agit de QwantJunior.

Tous ces moteurs de recherche fonctionnent sur le même principe : tu saisis un ou plusieurs mots-clés, et tu obtiens une longue liste de liens vers des sites internet qui correspondent à ces mots-clés.

Attention aux mots-clés que tu choisis, cela va modifier les résultats du moteur de recherche. Tu peux essayer dans QwantJunior les recherches suivantes « plus grand arbre » et « plus haut arbre« . Tu vois la différence ?

Savoir choisir ses mots-clés demande de s’entrainer, et de prendre le temps d’y réfléchir, avec ses copains par exemple.

À cette étape, tu dois avoir trouvé plusieurs sites concernant ta recherche. Il te faut désormais faire le tri.

Sélectionner l’information

Comment savoir si un site internet donne de vraies informations ? Ce n’est pas si facile et même les plus grands se trompent parfois. Le plus important, c’est de ne pas croire tout ce qui est écrit sans s’être posé quelques questions avant.

Pour cela, je te propose 6 questions : QUI ? QUOI ? QUAND ? POURQUOI ? OÙ ? COMMENT ?

Pour chaque site, tu peux te poser ces questions :

  • Qui est l’auteur ?
  • De quoi parle t-on ?
  • De quand date l’information ?
  • Pourquoi est publiée l’information ?
  • D’ provient l’information ?
  • Comment est présentée l’information

L’ensemble des réponses te permettra d’avoir plus ou moins confiance. N’oublie pas que pour avoir encore plus confiance dans une information, il faut la trouver à plusieurs endroits, c’est ce que l’on appelle le croisement des sources.

Enfin, lorsque tu auras trouvé l’information souhaitée, vérifie qu’elle réponde bien à ton besoin de départ, sinon tu risque de répondre à côté de la question !

Exploiter l’information

Trouver et sélectionner l’information est un travail qui demande de se poser beaucoup de questions, alors que l’utilisation d’internet nous parait très simple et très rapide.

Je vais ajouter encore une question à te poser : que vas-tu faire de cette information ?

Tu peux juste vouloir répondre à une question de ton enseignant(e). Tu veux peut-être utiliser cette information dans une production personnelle ; un exposé, une affiche, un album, etc. Tu peux également vouloir conserver cette information, parce que tu penses qu’elle sera utile plus tard, pour toi, ou pour d’autres personnes.

À ce sujet, as-tu vu que dans QwantJunior, il y avait des carnets ? À quoi servent-ils ?

Ce sera ma dernière question pour cet article. Tu l’auras compris, chercher, c’est se questionner. Il n’y a pas de réponse toute faite, mais tu prendras l’habitude petit à petit de savoir accorder ta confiance aux sites qui le méritent.

Texte de substitution et légendes pour améliorer l’accès à tous

Les trois singes sageshttp://fr.freepik.com/photos-libre/trois-singes_571826.htm

Saviez-vous que plus que 40% de la population est affecté par une déficience?
Saviez-vous que les personnes plus de 50 ans représentent 30% des internautes et les plus de 74 ans 16%?
Et savez-vous qu’est-ce que l’accessibilité web?

Sur Wikipédia, l’accessibilité de tous à un site web est définie comme l’accès au contenu de ce site quelques soient les handicaps :  visuels (cécité, trouble de la vision, daltonisme, achromatopsie), auditifs (surdité totale ou partielle), moteurs, cognitifs ou neurologiques, ou encore liés au vieillissement.

Des normes et recommandations

World Wide Web consortiumLes personnes ayant une déficience visuelle utilisent des « Lecteurs d’écran » pour prendre connaissance du contenu d’une page web ( exemple: http://www.nvda-fr.org/).

Afin que ces lecteurs d’écran fonctionnent bien et puissent décrire l’intégralité du contenu d’une page, il est indispensable de suivre les normes données par le W3C au travers du WCAG (Web Content Accessibility Guidelines). Pour plus d’information : https://www.w3.org/TR/WCAG20/. Ainsi, comment le contenu de l’image en haut de cet article pourrait être comprise d’une personne ayant des troubles visuels ?

La première recommandation du WCAG est de « fournir des alternatives équivalentes aux contenus visuels et auditifs (images statiques ou animées, contenus audio et vidéo) ; »

Ajouter des textes de substitution ou légendes dans ma page web

Les images constituent le premier obstacle majeur à l’accessibilité des pages Web. En y associant une description, les lecteurs d’écran pourront lire celle-ci en remplacement de l’image.

L’attribut alt

L’attribut alt est le principal vecteur des textes alternatifs pour :

  • les images img ;
  • les zones réactives des images cliquables area ;
  • les boutons de formulaire input type="image".

Ces descriptions doivent être concises et complètes. Les termes les plus importants doivent être placés au début du texte.

L’attribut longdesc et le lien D

Si la description excède 10 mots, il faut en effet envisager le recours à l’attribut longdesc des éléments img, qui crée un lien vers cette description détaillée placée dans un document annexe. Cependant, le support de cet attribut est encore très partiel. On le remplace donc fréquemment par un lien « D » (pour Description) : placé après la balise image, ce lien, avec la lettre « D » en guise de texte, mène à la page de description de l’image. C’est particulièrement utile dans le cas des images contenant des informations complexes, telles les graphiques.

Attention toutes les images ne sont pas concernées

Seules les images dites « significatives » doivent-être substituées. Il s’agit:

  • d’images ayant un sens,
  • des images porteuses d’un lien
  • ou du texte en image.

Les images transparentes ou à titre décoratif ne nécessiteront pas de légende.

Pour illustrer cet article voici une vidéo issue du site www.access-key.org réalisée par l’université de Nice Sophia Antipolis.

 

Alors, quels texte alternatif et légende pourrions-nous proposer à l’image en tête de cet article?

En cliquant sur une image insérée dans un article du blog, il est possible d’insérer ces informations et donc d’être plus accessible.