Archives pour la catégorie Les coulisses du web

‘Un troll a commenté mon article’ : qu’est-ce que ça veut dire ?

Vous avez peut-être déjà entendu des histoires de troll, ces personnages mystérieux des légendes nordiques. Mais ce sont pourtant des personnages imaginaires, non ? alors pourquoi vous dit-on qu’un troll a commenté votre article ?

Jan Hammershaug – Creative ommons CC-BY

Qu’est-ce qu’un troll ?

Internet est un espace public et ouvert. Cela ne garantit pas que toutes les personnes que l’on y rencontre soient bienveillantes et positives.

Dans le langage internet, un troll est une personne qui s’invite dans une discussion et va y semer la pagaille. Il ne cherche pas à apporter un contenu ou un point de vue constructif mais plutôt à contredire le contenu présenté. Ses commentaires sont critiques voire blessants. Ils peuvent même être violents ou insultants de façon gratuite et injustifiée.

Il arrive souvent que le troll agisse caché derrière un pseudo : cela lui donne l’impression d’être plus fort et de pouvoir faire ce qu’il veut ‘librement’.  En fait, cela ne change rien, il est toujours responsable de ce qu’il écrit et il existe des moyens de le retrouver, même s’il ne se dévoile pas.

Et comment réagir ?

Ces personnes sont très désagréables et l’attitude la plus efficace à leur opposer est de les ignorer. Pour cela, voici quelques conseils :

  1. L’essentiel quand vous êtes confronté à un troll est de ne pas croire ce qu’il vous dit et de garder confiance en vous. C’est facile à dire, mais compliqué à faire ! C’est pour cela que le point suivant est très important …
  2. Parlez-en avec un adulte : vos parents ou votre enseignant, par exemple. Ils pourront vous aider à garder votre calme, à prendre du recul face à ces interventions.
  3. Si les propos sont vulgaires, insultants, violents, supprimez-les ! il est important de ne pas laisser ces contributions visibles. D’abord, elles nuisent à la qualité de votre blog et c’est dommage. Ensuite, le directeur de publication de votre blog (= le directeur de l’école ou votre enseignant)  est responsable de tous les contenus publiés sur votre blog  (dont les commentaires), et il n’a pas besoin qu’on lui rajoute des soucis !!!
  4. Ne répondez pas à leurs messages. Ils cherchent la ‘bagarre’ ? Ne réagissez pas, ils s’essouffleront tous seuls. Leur comportement est toujours très énervant, mais c’est en les ignorant que vous leur montrerez que vous êtes plus fort qu’eux.

Il existe de nombreuses façons de commenter un article sans être pertinent. Le troll en est la version la plus violente et désagréable. Si vous voulez en savoir plus sur toutes les facettes du commentaire désagréable, vous pouvez lire cet article de Coreight à propos des « commentateurs lourds sur internet« .

Logiciel libre ou gratuit : quelles différences ?

Quelques explications pour en finir avec les amalgames

 

En réalité, le titre de cet article ne pose pas la bonne question… Mais avant d’aller plus loin dans les explications, je vous propose de répondre au vrai-faux qui suit. Comptez moins de 2 minutes pour le réaliser. Si vous obtenez 100 % de bonnes réponses, vous n’aurez pas besoin de lire le reste de l’article ;o)

Vous êtes encore là ;o) ? Comme je le disais au début de l’article, la question est mal posée. Au lieu de se demander si un logiciel est libre ou gratuit, on devrait se demander s’il est gratuit ou payant ET s’il est libre ou propriétaire.

Que faut-il savoir sur les logiciels libres ?

Quatre libertés fondamentales sont rattachées aux logiciels libres :

Pour permettre à l’utilisateur d’étudier le fonctionnement du logiciel et de le modifier, il est nécessaire d’avoir accès au code source ; c’est-à-dire « la recette de fabrication » du logiciel.  Il ne faut pas confondre dès lors les logiciels libres et les logiciels OpenSource qui autorisent l’étude du code source sans nécessairement en permettre la modification.

Le meilleur moyen de savoir dans quelle situation on se trouve c’est de consulter la licence rattachée au logiciel.

Et puisque nous parlons de licence…

Une licence décrit les droits et libertés rattachés au logiciel. La GNU-GPL est la licence la plus connue et la plus répandue dans le monde du logiciel libre. Elle introduit la notion de le copyleft (que l’on peut traduire par gauche de l’auteur) qui implique que les versions modifiées du logiciel soient aussi publiées et partagées sous licence libre. Le copyleft est donc une règle qui protège les libertés fondamentales décrites plus hautes. Lorsqu’on redistribue un programme, on ne peut pas rajouter de restriction (écriture, diffusion etc.). Avec le copyleft, un logiciel libre le reste pour toujours.

La réflexion autour des licences ne se limite pas aux logiciels. C’est le cas de certaines licences Creative Common pour des créations diverses (audio, vidéo, image, texte…). Ci-après, une infographie très détaillée :

Infographie_attribution_licences_F.Bordignon_modifiee

Dernière précision, la licence accompagne les logiciels qu’ils soient libres ou propriétaires .

Et puisque nous parlons de logiciel propriétaire…

En réalité, le terme « propriétaire » est erroné ; on doit parler de « logiciel privateur » en opposition à « libre ». Sa licence est dite « fermée » dans le sens où elle ne donne pas accès aux quatre libertés qui font référence aux logiciels libres.

Bref, que retenir ?

Trois phrases pour comprendre facilement ce qui vient d’être dit :

Le logiciel libre implique que l’auteur met le code source de son logiciel à la disposition des utilisateurs désireux de l’utiliser ou d’en modifier le code pour lui apporter quelques améliorations.
Les logiciels libres sont souvent gratuits mais… les logiciels gratuits ne sont pas toujours libres.
Un logiciel privateur peut être payant ou gratuit.

Des exemples :
Propriétaire payant… comme Windows (système d’exploitation)
Propriétaire gratuit… comme Avast ! Home Edition (antivirus)
Libre gratuit… comme Mozilla Firefox (navigateur web) ou Gimp (traitement d’images)
Libre payant… comme Redhat (distribution Linux orientée vers le marché commercial)

Voilà, une première approche pour s’en sortir mais la question est plus complexe et ne peut se définir par un unique article.

Qu’est-ce qui a été publié dans ce blog d’octobre à décembre 2016 ?

Une petite nouveauté pour cette seconde année de concours « Blogue ton école, ton collège, ton lycée » : entre deux périodes de vacances, nous vous proposons un petit récapitulatif des articles publiés dans ce blog d’accompagnement au concours.

La liste des établissements inscrits pour cette année est maintenant disponible. Une des premières étapes pour toutes les équipes est de bien remplir les mentions légales du blog créé pour l’occasion. Viendra ensuite le temps de se poser des questions : quelle charte graphique parmi celles qui sont disponibles ? comment personnaliser son blog ? quelles couleurs privilégier ?

Avant de passer au contenu proprement dit du blog, un article vous est proposé sur tout le vocabulaire en lien avec le blog. N’hésitez pas à le mettre dans vos favoris pour vous y référer dès que cela est nécessaire.

Une nouvelle année arrive, c’est le moment traditionnel des résolutions ;o). Il est temps pour vous de commencer, ou de continuer à écrire des articles pour alimenter votre blog. Dans cette optique, nous vous proposons deux articles qui peuvent vous aider : un sur comment faire une recherche documentaire sur Internet, niveau 1er degré (une version pour le second degré existe également), et  un autre sur les images qui peuvent être réutilisées dans vos articles.

Enfin, tout comme pour la première année du concours, nous vous proposons un petit rappel du fonctionnement et du contenu de ce blog d’accompagnement du concours.

Maintenant, à vos claviers !!

Remplir les mentions légales de votre blog

Bravo ! Vous avez votre blog ouvert, vos codes d’accès, vos idées et des élèves motivés pour participer à ce concours de blogs.

Avant de commencer à écrire vos articles, vous devez remplir les mentions légales de votre blog. L’affichage de mentions légales est une obligation inscrite dans la Loi pour la confiance dans l’Économie Numérique (LCEN). Le fait de remplir les mentions légales d’un blog permet de respecter la loi mais aussi de faire preuve de transparence. En cas de souci, les autorités iront chercher les responsables du site dans les mentions légales. Et si quelqu’un trouve le contenu de votre site très intéressant et souhaite vous contacter, c’est également grâce à la page des mentions légales qu’il pourra le faire (ou par les commentaires si vous les avez autorisés).

Pour faire ces modifications, qui je vous le rappel sont obligatoires, il est nécessaire, une fois connecté sur votre tableau de bord, de passer par le menu « Réglages »> »Mentions légales » (procédure détaillée : http://aide-wordpress.ec.ac-dijon.fr/2014/04/25/mentions-legales/ )

Alors au travail !

Dictionnaire des mots du blog…

Voici un lexique des mots courants du monde des blogs que nous avons construit à partir du glossaire du site CapITyPA, fruit de la collaboration entre participants du MOOC ITyPA 1, premier MOOC francophone. Tous ces éléments sont partagés sous licence libre (CC by-nc-sa).

AGRÉGATEUR DE FLUX
Les agrégateurs de flux sont des outils permettant de rassembler et d’organiser des flux RSS ou ATOM de sources différentes afin d’en faciliter la consultation rapide. Ils font partie intégrante de la veille informationnelle.

ATOM
Format basé sur le standard XML (langage informatique) permettant le partage et la syndication de contenus publiés sur le Web, comme par exemple les articles d’un  blog.

vishnou-cc-by-sa-d_villafruela
Vishnou, CC-BY-SA D. Villafruela

AVATAR
Dans la religion hindoue, désigne chacune des incarnations du dieu Vishnou.
Représentation virtuelle créée par un internaute dans le cyberespace. Apparence que prend une personne dans un environnement graphique informatique : image dans un forum sur internet, un clavardoir, sur un compte de média social ou objet 3D dans un univers virtuel. Cette image peut illustrer autre chose que l’utilisateur lui-même.

BALISE (HTML)
Une balise est l’étiquette utilisée pour marquer le début et la fin d’un élément en langage HTML. Les éléments donnent la structure d’un document HTML (une page web) et indiquent comment nous voulons que le navigateur présente notre site Web. En général, les éléments se composent d’une balise ouvrante, d’un contenu et d’une balise fermante. Par exemple, les balises  <li>contenu</li> vont servir à établir des éléments de listes à puces ou numérotées.

BILLET
Dans un blog, on appelle « billet » un article posté, quelle que soit sa longueur. Synonyme de “post” en anglais.

BLOG
Le mot « blog » est une contraction de Weblog. Un blog est un carnet en ligne, appelé cybercarnet au Québec ou journal de bord. Les articles ou « billets » d’un blog sont datés, signés du pseudonyme du blogueur et se succèdent en général dans un ordre antéchronologique, du plus récent au plus ancien.

COOKIE
Petit fichier texte stocké par le serveur Web sur le disque dur du visiteur servant (entre autres) à enregistrer des informations sur le  visiteur ou encore sur son parcours dans le site Web permettant ainsi de reconnaître les habitudes d’un visiteur et de personnaliser sa présentation lors d’une prochaine visite.

CSS  – CASCADING STYLE SHEET
Feuille de style. CSS  est un code qui a été développé pour le langage HTML  et contient les propriétés attachées à un élément (les styles). Les styles définissent comment visualiser une page HTML (police de caractère, taille de police, couleur,mise en page, ..etc.)
Cela permet  :

  • d’avoir automatiquement le même aspect pour toutes les pages.
  • de changer l’habillage de tout un site en ne modifiant qu’un seul fichier (la feuille de style).

Le CSS vient compléter le HTML pour gérer la mise en forme d’un site.

EMBED
Intégrer, embarquer dans un site web  un « objet » réalisé sur un autre site. Consiste à recopier le code HTML de « l’objet » . Par exemple, une vidéo, une carte mentale, un fil twitter peuvent être intégrés sur un site ou un blog.

FAVICON
Un favicon est une icône informatique symbolisant un site web. Ces icônes sont créées par les propriétaires des sites. Les navigateurs web utilisent les favicons dans la barre d’adresse, la barre de titre, les favoris, les onglets et autres raccourcis. Il correspond à l’image affichée dans la barre d’adresse , juste avant l’URL.

FIL ou FLUX
Suite de publications par ordre chronologique (au fil du temps) d’une personne ou d’un blog. abréviation de « fil de discussion », enchaînement des commentaires à un article donné (On parle notamment de fil ou flux RSS). Suite des échanges sur un sujet, dans un forum.

FOLLOWER
Abonné en français, c’est un internaute qui en suit un autre sur un réseau social ou un blog. Cette relation n’est pas forcément réciproque (contrairement aux amis sur Facebook, par exemple). Ce terme s’est largement répandu avec Twitter.

HEBERGEUR WEB
Un hébergeur est une entreprise qui possède des ordinateurs dits serveurs de grande capacité, connectés à  Internet 24h/24. La fonction principale de ces ordinateurs est d’héberger le contenu de sites web. Les services d’hébergement sont en général  payants.

HTML – HyperText Mark-up Language
HTML est un langage qui permet de présenter / formater des informations sur Internet. Ce que vous voyez quand vous regardez une page sur Internet est l’interprétation par votre navigateur du code HTML. Le langage HTML est composé de BALISES et permet de  créer  des LIENS HYPERTEXTES.

HTTP – HYPER TEXT TRANSFER PROTOCOL
Protocole de communication CLIENT-SERVEUR développé pour le Web et utilisé pour le transfert de fichiers hypertextes ( pages web)

HTTPS – HTTP SECURE
Version sécurisée du protocole HTTP. La sécurisation se fait par cryptage ou chiffrement des données. Ce protocole est censé garantir l’identification du site internet qui l’utilise et favoriser la confidentialité des données transmises par l’utilisateur. Vérifiez-bien que vous êtes en HTTPS (la page est marquée par un cadenas) lorsque vous réalisez une transaction financière sur un site commercial.

HYPERLIEN ou LIEN HYPERTEXTE
Dans un document électronique (page web, mail, doc traitement texte…), un lien désigne un morceau de texte ou une image qui, une fois sélectionné (cliqué), permet d’accéder à une autre partie du document ou à une autre page web (autre fichier) suivant le protocole hypertexte. A l’origine, lorsqu’il s’agit de texte, les liens sont bleus et soulignés par défaut mais ils peuvent être personnalisés.

JAVASCRIPT
Le Javascript est un langage de programmation qui permet d’apporter des améliorations au langage HTML pour rendre les pages web interactives en permettant d’exécuter des commandes au niveau du navigateur (coté client) et non du coté serveur web.

NETIQUETTE
Netiquette est un mot-valise issu de la contraction de Net (forme tronquée de Internet) et de étiquette.
(Informatique) Désigne l’ensemble des conventions de bienséance régissant le comportement  des internautes dans le réseau, notamment lors des échanges dans les  forums ou par courrier électronique. Autrement dit c’est un code de savoir-vivre sur internet.

PERMALIEN ou PERMALINK
Lien permanent. Un permalien est constitué d’une chaîne de caractères qui représente la date, et parfois l’heure, de sa publication, et des identifiants particuliers (incluant un URL de base, et souvent qui identifient l’auteur, le membre ou le département d’où provient l’item). Généralement utilisé pour les blogs, un permalien n’est jamais modifié, même si un item est changé, renommé, ou déplacé. Par contre s’il est effacé, son permalien ne peut pas être utilisé à nouveau.

PLUG-IN ou EXTENSION
Greffon en français, petit programme, généralement téléchargé à partir d’un site web, qui vient s’implanter au cœur d’un logiciel hôte pour lui permettre de supporter des fonctionnalités supplémentaires (par exemple : flash, shockwave, real audio,  …). Des extensions peuvent par exemple être ajoutées à un navigateur internet pour le personnaliser.

RETROLIEN, PING ou TRACKBACK
Trackback en anglais, est un système de liens inter-blogs, semi-automatisé. Il permet aux auteurs de relier des billets de blogs différents et parlant du même sujet ou se faisant référence.

TAG
Etiquette ou mot-clef, utilisé pour indexer des ressources afin d’en faciliter la recherche.

TAG CLOUD
Nuage de mots-clés. Représentation visuelle des mots-clés les plus utilisés dans un  site Web, triés alphabétiquement, dans laquelle on affecte aux mots une  taille d’affichage proportionnelle à leur popularité, qui permet d’avoir  une vision d’ensemble du contenu du site et un accès rapide aux pages associées à chaque mot-clé. Le nuage de mots-clés permet de prendre connaissance du contenu d’un site Web en un clin d’œil et de voir les principaux thèmes abordés.

TROLL
Personne qui dépose des commentaires après un billet de blog ou sur tout autre site, avec l’unique objectif de critiquer, voire calomnier l’auteur, et de créer la dissension. Le trollage est la pratique du troll. Vous pouvez en savoir plus sur cet article : qu’est-ce qu’un troll ?

URL
Uniform Resource Locator. Ce qu’on appelle l’adresse web. Dénomination unique à caractère universel qui permet de localiser une ressource ou un document sur l’Internet

WIDGET
Petite application spécialisée pour une tâche et permettant d’accéder rapidement à des informations.

WYSIWYG
Signifie « What You See Is What You Get » : « Vous aurez ce que vous voyez » ou » tel écran tel écrit »). Ce terme utilisé pour faire  référence aux interfaces graphiques qui affichent directement le rendu final du document. Ce type d’application est utilisé pour les traitements de texte bureautiques et aussi par les applications de  courrier électronique, de blog ou de CMS qui utilisent des éditeurs de HTML.