Archives pour la catégorie La vie du concours

Attention : Invasion de Fake News !

Au lycée, beaucoup de fake news peuvent circuler, notamment en ce qui concerne les absences des professeurs. Qui n’a pas été au moins une fois ravi d’apprendre l’absence de l’un de ses professeurs ? Alors que ce dernier était bel et bien présent.



Les fake news sont des informations délibérément fausses et qui sous-entendent la notion d’erreur ; « fake » signifie « truqué », ce qui sous-entend l’intention de tromper autrui. Les fake news ne sont pas à confondre avec les hoax qui sont des informations fausses, périmées ou invérifiables, propagées par internet souvent illustrées d’images. Comme dit Pascal Freissard, sociologue : « Une information vraie ne circule pas mieux qu’une information fausse. Ce qui fait la différence, c’est son habillage ».

De nos jours, la diffusion de fausses informations devient de plus en plus simple grâce au développement de la technologie et la place que prennent les réseaux sociaux dans la vie de chacun. Beaucoup de fausses informations sont divulguées sur les célébrités, comme en 2011, le journal Le Monde avait propagé la nouvelle du décès de Jean Dujardin alors que celui-ci est toujours en vie à l’heure actuelle! Les réseaux sociaux sont le terrain de jeu de certains politiciens. Le terme de fake news est entré dans le langage politique, certaines fake news sont même utilisées dans le cadre de certaines campagnes électorales.

Lors de notre enquête, nous avons découvert que les fake news ne sont pas un fait nouveau, elles existent depuis le début du XX° siècle. En 1938, Orson Welles expose un faux bulletin d’information à l’antenne du CBS. Ce bulletin basé sur le roman La guerre des mondes, alertait les auditeurs de l’arrivée de martiens sur Terre, ce qui a causé une panique générale au sein des Etats-Unis.

Les fake news sont devenues tellement importantes aujourd’hui qu’il existe des métiers autour de celles-ci, comme le fact checking autrement dit journalisme de vérification. Les médias engagent des journalistes pour vérifier les rumeurs et les informations qui circulent sur internet pour pouvoir démonter des fake news et diffuser de vraies informations. Nabil Wakim, journaliste pour Le Monde a créé un blogue qui s’inspire du fact checking.

Mode d’emploi pour éviter les fake news. Il faut se fier en priorité aux médias reconnus et privilégier les médias réputés fiables. De plus méfiez-vous des informations qui proviennent des médias inconnus, elles ont plus de chance d’être fausses, ils peuvent utiliser des images sorties de leur contexte. En outre, prenez garde à croiser les sources : faites votre petite enquête pour vérifier la fiabilité de l’information. Lorsque vous recevez une information sur un enlèvement, une menace d’attentat ou une alerte sanitaire, ne laissez pas les émotions vous envahir et vérifiez que l’information est vraie. D’autre part, prenez gare à la désinformation : les informations déformées ou réorientées à des fins idéologiques. Enfin gardez un peu d’humour et prenez les informations ridicules à la légère, certains sites comme le Gorafi sont spécialisés dans la diffusion de fake news rédigées de manière journalistique. Ces sites parodiques sont fréquents alors attention aux sources !

Allez voir notre quizz de sensibilisation !

Écoutez notre émission de radio constituée de témoignages :

Si vous n’arrivez pas à écouter notre émission, vous pouvez lire la retranscription !

Vous pouvez aussi prendre connaissance de notre document d’accompagnement pour découvrir les coulisses de notre épreuve finale.

Des élèves saouls au collège de Varzy

Les élèves sont saouls à cause de l’alcool qui est versé dans la fontaine à eau.

On nous a  dit que le chef avait acheté de l’alcool ce dimanche là à Maximarché et qu’il en avait marre du bruit des élèves, c’est pourquoi le chef a acheté de l’alcool pour les endormir.

Et ce midi ils ont pris des carafes d’eau et ils ont bu et ils se sont endormis.

Mathéo, Lucas & Sébastien

La  vérité sur l’affaire des carafes alcoolisées

On a vu la photo sur le journal, et les élèves nous ont dit qu’en fait ils étaient juste fatigués parce qu’ils s’étaient couchés tard et qu’ils sortaient d’une séance de sport.

Il n’y avait pas d’alcool dans la carafe et si le cuisinier en avait acheté c’était pour une fête chez lui.

Il faut faire attention et toujours vérifier les on-dit avant de les croire.

Sara, Laura & Stéphane

Vous pouvez aussi prendre connaissance de notre document d’accompagnement pour découvrir les coulisses de notre épreuve finale.

Le DarkSide de l’info : ne vous laisserez-vous pas piéger ?

Nous allons vous présenter un article sur les fake news. Vous allez pouvoir découvrir de nouvelles informations et grâce à nous des astuces pour ne pas vous laisser prendre. Cet article a été réalisé pour un concours de blog.

Bonne lecture !

Une étude de terrain:

Pour ce faire, nous avons créé une fake news. Voici comment a été mis en  oeuvre cet article:

Pour réaliser cet article falsifié, nous avons d’abord réfléchi à l’idée d’un sujet pour notre fake news, il fallait que ce soit à la fois réaliste et parodique avec un thème susceptible d’intéresser  toutes les tranches d’âge. Une fois le thème choisi, au boulot ! Nous nous sommes répartis les tâches :

-un groupe travaillant sur le contenu du faux article.
-un groupe cherchant une image cohérente avec l’article.

Nos  tâches respectives largement abouties, nous avons fait une mise en commun. Le groupe qui travaillait principalement sur l’article a créé des faux tweets et un faux profil Instagram très réaliste  à l’aide d’applications sur mobile. Ensuite nous assemblons le texte avec les faux tweets et voilà ! Une superbe  <<fake news>> est ainsi créée.  Voici comment nous avons élaboré un article inventé de toute pièce !

Que risque que t-on si nous usurpons l’identité de quelqu’un sur internet ?

La loi n’a pas encore établi de texte définitif sur ce sujet, c’est en cours. Pour l’instant, les sanctions peuvent aller jusqu’à un an d’emprisonnement et 15.000 € d’amendes pour l’auteur de l’infraction. Divulguer de fausses informations sur une personne est une infraction, il faut faire attention à ce qu’on publie sur le net et toujours demander à la personne en question si on a les droits de publier avec son accord.

Lundi 24 Septembre 2018

La messe est dite  ! Après deux mois de délibération intense, le chef de la délégation française et le rappeur Black M ont révélé le nom de celui qui représentera  notre cher pays au grand concours international de l’Eurovision.
Parmi les 40 candidats pré-sélectionnés,  on retrouvait des candidats de taille, comme l’ex tennisman Yannick Noah, le  groupe de rap Bigflo et Oli. Mais c’est finalement un tout autre candidat qui a été élu : Keen’V !
78 % des électeurs francophones ont approuvé dans les urnes ! Par ses paroles touchantes et marquantes: « je ferais pousser des roses en plein désert,  si cela peut te plaire », le choix demeure inconstesté.

Ci-dessous on retrouve des publications de l'artiste sur ses différents réseaux sociaux:

                                         

Ceci est une expérience que nous avons fait en collaboration avec les élèves de notre collège.

 

Fake News

Comment distinguer le vrai de faux?

Qu’est-ce une fake news?

C’est de la manipulation d’information , on vous fait croire des nouvelles fausses . Les fake existent depuis très longtemps contrairement à ce que l’on peut croire (dans l’Athène antique avec Périclès). Souvent utilisée pour désinformer la population. Ses informations ont pour but d’augmenter les nombres de vue d’un article . De plus plus de fake News sont présentes sur tous les types de réseaux. Les personnes les plus vulnérables à ce jour sont les adolescents.

Comment les repérer ?

Nous pouvons dès le premier regard prouver que l’information est fausse grâce au titre. Voici pour l’exemple: les dinosaures on été maltraités pendant le tournage de Jurassic World.  Le fake est énorme nous savons bien que les dinosaures ont disparu à la fin du Crétacé. Si l’info paraît plausible il suffit de vérifier d’où elle provient : il faut que l’article ou le média identifie ses sources, qu’on puisse le contacter si nous avons des doutes. Si ces éléments ne sont pas présents nous pouvons commencer à douter de sa fiabilité. Une information a plus de chance d’être vraie si plusieurs médias la reprennent avec différentes sources. Pour être bien sûr de la véracité de l’information :

Il existe un outil sur lemonde.fr qui permet de vérifier la fiabilité de l’article : Decodex

Pour savoir si une image a été ré-utiliser on peut utiliser la recherche inversée de Google ou de Tineye.

Sources

Wikipedia
Youtube
RTL

Zoom sur les dangers du fake news:

Voici une information qui nous prouve que publier des fakes news n’est pas sans risques: Le roi des fakes news, Paul Horner vient d’être retrouvé mort dans son domicile à 38 ans. Selon l’autopsie les spécialistes pensent qu’il est mort d’une overdose accidentelle.

Source: https://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Le-roi-des–fake-news–retrouve-mort-a-38-ans-28998071?httpredirect

Les petits apprentis journalistes qui ont réalisé cet article sont : Sarah, 13 ans, Matthieu, 14 ans, Salomé, 14 ans, Héloïse, 13 ans, Alexis, 14 ans, Marion, 14 ans, Camille, 14 ans, Max, 14 ans.

L’épreuve de la grande finale de cette année ! Et vous, vous auriez fait quoi ?

Cette année, chaque équipe finaliste du second degré a travaillé durant une journée sur un sujet EMI, avec comme objectif l’écriture d’un article. Pour les écoles, il n’y a pas eu d’épreuve finale.

Voici le sujet envoyé aux 7 équipes.

« RÉUNION GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE ! TOUS À VOS POSTES ! ET PLUS VITE QUE CELA !!

Chers journalistes, l’heure est grave, très grave !!

Hier soir, j’ai regardé une émission très intéressante. Elle commençait par un reportage du journal de 20 heures sur France 2 (https://www.francetvinfo.fr/monde/canada/a-15-ans-il-decouvre-une-nouvelle-cite-maya_1443222.html) qui racontait comment un enfant canadien de 15 ans avait découvert une cité Maya juste en regardant les étoiles ! Incroyable !

Suivait une vidéo très courte d’un promeneur dans un parc qui arrive à filmer, vous ne devinerez jamais, un bébé qui se fait enlever par un aigle ! Heureusement l’histoire se termine bien. https://www.youtube.com/watch?v=hnze0fFHHsU

La suite était encore plus effrayante. Une vidéo a été tournée, très certainement en caméra cachée je pense, dans une usine sensée mettre en sac du riz blanc. Et là horreur, nous découvrons qu’en fait le riz est fabriqué à partir de plastique. C’est sur, à partir de demain je ne mangerai plus que des pâtes ! https://www.youtube.com/watch?v=1BeUNAC5Nak

J’ai commencé à me poser des questions quand un reportage montrait un couple d’amoureux faisant du pédalo sur un canal d’Amsterdam…. Et là oh surprise, un requin a commencé à les attaquer ! https://www.youtube.com/watch?v=gNKCfJ5KhS0

Et là enfin, je me suis rendu compte que toutes ces vidéos n’étaient que des fausses informations…. Mais franchement, très bien faites !

Chers journalistes, l’heure est grave, très grave….. De plus en plus de nos lecteurs ne savent plus faire la différence entre le vrai du faux ! Il devient urgent pour nous d’entrer en action et d’éclairer nos lecteurs ! Comment distinguer le vrai du faux, que croire ? Quand devons-nous être méfiant ? Que relayer sur les réseaux sociaux ? J’ai commencé à réfléchir et voici quelques pistes de travail : fake news, hoax, théories du complot, intox, désinformation (cette liste n’est pas définitive, à vous de trouver d’autres mots, idées).

Voici donc ce que j’attends de vous :

Vous allez vous concentrer sur une ou deux de ces notions, choisir un public à qui vous allez vous adresser (enfant, adolescent, adulte) et allez écrire un article. Cet article sera publié dans le blog du concours à partir du 1er octobre. Aussi, vous pouvez imaginer :

  • Ecrire un texte, avec des liens vers des ressources
  • Réaliser des vidéos (Powtoon, Windows Movie Maker…), des infographies (Genial.ly…) qui pourront être intégrées dans votre article
  • Illustrer votre article avec des images (attention aux droits) ou réaliser vos propres illustrations
  • Faire une interview et prévoir l’insertion d’un fichier son dans le futur article (Audacity…)
  • Ou toute autre idée…

A la fin de la journée, l’équipe de rédaction enverra à Fouzia Salihi, directrice générale de publication de notre journal, l’ensemble des documents avec si c’est le cas, les liens vers des productions numériques particulières. L’article sera envoyé en format texte (MS Word ou OpenOffice) ou publier directement sur le blog du concours.

Afin d’apprécier au mieux votre travail, nous vous demandons de réaliser un document d’accompagnement qui présentera l’équipe, un résumé de votre réflexion autour du sujet, ainsi qu’un topo sur l’organisation du travail de la journée, le partage des tâches… Attention, cette partie comptera dans l’évaluation pour le palmarès final ! »

Et vous, vous auriez fait quoi ?

Pourquoi faire un blog de classe avec ses élèves ?

« […]Pour comprendre la publication sur internet, il faut publier sur internet[…] »

Contexte :

Les programmes 2016 du cycle 2 au cycle 4 rappellent l’importance de donner du sens aux apprentissages.

Ils reprécisent également la place que doit tenir « le numérique », en tant qu’objet d’étude mais aussi en tant que moyen d’apprentissage.

La production d’écrits ainsi que l’éducation aux médias et à l’information sont deux domaines fondamentaux récurrents dans ces programmes.

-> La tenue d’un blog de classe, parmi d’autres activités pédagogiques, permet de répondre de manière cohérente à ces éléments.

Nous allons voir un peu plus en détails pourquoi.

Notions de publication et d’interactions extraits du SOCLE COMMUN

DOMAINE 2 : Méthodes et outils pour apprendre

– produire, recevoir et diffuser l’information de manière sécurisée, légale et éthiques

– développer une culture numérique

– identifier les différents médias

– créer des documents intégrant divers médias en vue d’une publication

– respecter les droits d’auteur

– utiliser les espaces collaboratifs

– utilisation raisonnée des réseaux sociaux

– protéger son identité numérique

DOMAINE 3: Formation de la personne et du citoyen

– mesurer la portée de ses actes « 

Un blog de classe : un outil utile pour l’enseignant ?

Tenir un blog de classe permet à l’enseignant de s’engager dans une pédagogie de projet.

C’est un support qui offre la possibilité de travailler de manière transversale et interdisciplinaire, répondant ainsi aux préconisations, que ce soit au niveau de l’école élémentaire ou du collège dans le cadre des EPI.

Même si la production d’écrits et l’éducation aux médias et à l’information seront les deux domaines travaillées le plus souvent, toutes les disciplines peuvent être concernées, et tous les supports peuvent être envisagés (écrits / illustrations / photographies / infographies / clips vidéos / fichiers sons / …)

Qu’apporte un blog de classe aux élèves ?

Le travail en « mode projet » est propice aux échanges et apprend ainsi aux élèves à collaborer.
En leur donnant la possibilité de tenir des rôles différents, journaliste, comité de relecture, respect de la charte graphique et du droit d’auteur, … les élèves acquièrent concrétement des connaissances sur l’univers de la publication. Ils participent ainsi à créer de l’information tout en la comprenant mieux, développant ainsi leur regard critique.

En ayant le « droit » de s’exprimer, l’élève apprend à mesurer la porter de ses actes et développe ainsi des compétences de citoyenneté (notamment numériques).

Enfin , en se sachant lu, l’élève trouve d’avantage de sens et de motivation pour s’impliquer dans la tâche. La valorisation de ses productions aux yeux d’un auditoire plus large lui permet de développer une meilleure confiance en lui.

Et les parents dans tout ça ?

La tenue d’un blog permet en effet de créer du lien avec les parents d’élèves. Ils peuvent ainsi mieux connaître les activités quotidiennes de leur enfant et mieux comprendre le fonctionnement de l’établissement et des apprentissages visés.

Cela donne également la possibilité aux parents d’avoir un temps d’échange et de partage plus personnel avec leur enfant, au sujet d’une activité menée ou d’un article rédigé par celui-ci qui s’en trouve valorisé.

Lorsque l’enseignant le souhaite, le blog peut aussi être un support favorisant la continuité du travail entre la classe et le hors temps scolaire. (cf. « classe inversée »)

En résumé : (cliquez sur l’image)

animation-10raisons-blog

Nicolas Laruelle – Canopé DT Bourgogne Franche-Comté.