Archives pour la catégorie Free Blog

Quel logiciel je peux utiliser librement et gratuitement ?

En complément de l’article de Fouzia Salihi : « Logiciels libres ou gratuits« , nous proposons ici de définir de façon très simple, pour nos élèves du premier degré, la différence en les logiciels libres, gratuits, propriétaires…

Pour commencer, nous ne parlerons ici que de logiciels (par exemple Word ou Writer), et non pas des images que l’on a le droit d’utiliser (voir l’article publié à ce propos).

Pour commencer, un logiciel libre ressemble à un logiciel qui n’est pas libre (donc propriétaire). Il n’est pas forcément plus moche, ni plus compliqué. Par exemple, vous utilisez pour faire du traitement de texte soit Microsoft Word, soit Libre Office Writer. Vous pouvez faire la même chose avec ces deux logiciels : mettre en gras du texte, changer la couleur des mots, insérer des images, mettre des numéros aux pages.

Mais alors quelles différences? Pourquoi choisir plus l’un que l’autre ?
La première chose est que l’un est payant, et que l’autre est gratuit. Mais attention, il ne faut pas généraliser…. Parfois un logiciel libre peut être payant !
La principale différence est qu’un logiciel libre donne l’autorisation aux utilisateurs d’étudier et de modifier le fonctionnement même du logiciel s’il en a envie (bon d’accord, il faut déjà avoir quelques notions en informatique). Il peut également le redistribuer à d’autres personnes.

Sans le savoir vous utilisez déjà des logiciels libres… comme par exemple Mozilla Firefox pour aller sur Internet, Mozilla Thunderbird pour aller voir ses messages de courriers électroniques, VLC pour voir des vidéos !

La majorité des sites internet repose sur des logiciels libres. Par exemple votre blog pour le concours utilise WordPress qui est un logiciel libre !

Maintenant on peut se poser la question de savoir comment on reconnait un logiciel libre d’un logiciel propriétaire, et quelles équivalences il existe pour trouver une solution libre quand on a l’habitude de travailler sur un logiciel propriétaire ? Le plus simple pour commencer est de voir l’article de Wikipedia sur le sujet. A voir également le site de Framasoft.

Alors à vous de choisir !

Des images réutilisables pour ses articles

Internet est un vaste océan, dont chaque goutte d’eau est apportée par des milliers, pardon des milliards de contributeurs…

Comme l’océan, on peut naviguer d’une page à l’autre, accoster à quelques sites ou réseaux sociaux plus appréciés que les autres. À la surface, des milliers d’images flottent. Belles, émouvantes, frappantes, intrigantes, elles nous touchent et on les adore. Et puis, quand on publie un article, une image, c’est tout de suite de l’aération, un complément à notre texte, un élément de l’identité visuelle de notre blog, etc.

Alors, pour illustrer ses articles, nous avons deux possibilités :

  • réaliser soi-même des images (oui, mais on n’a pas tous la chance de voyager au bout du monde et de revenir avec des photographies d’îles paradisiaques…, ni d’être Picasso et de savoir utiliser des logiciels de dessin…)
  • prendre des images déjà disponibles sur internet…

Et précisément, il y en a des milliers… mais apprécieriez-vous de voir votre article, les dessins que vous avez réalisés être utilisés sans votre accord ?

Certaines personnes l’acceptent et le disent sans que l’on ait même besoin de leur demander. Ils utilisent des licences, comme les licences Creative Commons. Quant aux autres, leur silence ne vaut pas accord… et aux yeux de la loi par défaut leurs images sont leur propriété, protégée par le copyright.

Alors, pour ne pas retenir uniquement le goût salé de l’océan avec des contenus pris sans accord, voici une vidéo vous expliquant comment trouver des images réutilisables pour une publication sur internet :

Maintenant que vous avez trouvé, n’oubliez pas :

  • de citer l’auteur et les autres mentions, selon les licences ;
  • lorsque vous publiez une image personnelle de préciser vous aussi la licence que vous avez choisie ;
  • les conseils de Christelle en glissant des textes de substitution, afin que le grand océan soit accessible à tous !