Tous les articles par Jacques Dubois

Structurer son texte : tout un programme !

Produire un billet de blog demande du travail. Il ne suffit pas d’écrire un texte, encore faut-il le mettre en forme ! Pour ce faire, il est conseillé d’utiliser toutes les opportunités offertes par le HTML (HyperText Markup Language), langage descriptif utilisé pour les pages internet. Heureusement, vous n’êtes pas obligé d’être expert en HTML, en effet, l’éditeur qui vous est proposé va vous aider !

Mais pourquoi mettre en forme ?

Cette mise en forme inclut bien sûr le choix et le positionnement des illustrations, mais aussi – et surtout – la structuration du texte, qui est essentielle à trois titre :

  1. Un texte bien structuré est plus facile à lire pour le lecteur : on comprend mieux la logique de l’auteur, on suit mieux sa démarche intellectuelle.
  2. Un texte bien structuré est plus facile à lire par un robot : ces machines qui parcourent le web à longueur de journées, indexent les pages pour vous les resservir lorsque vous posez une question à votre moteur de recherche préféré, s’appuient sur la structuration HTML du texte pour repérer les mots clés et catégoriser votre article.
  3. Il est beaucoup plus facile de configurer l’esthétique d’un texte bien structuré. Le langage CSS (Cascading Style Sheet) permet de définir tous les paramètres de votre page (police, couleurs, taille de texte, alignement, …) en s’appuyant sur la structure HTML de vos documents. C’est en s’appuyant sur ces possibilités que les couleurs des titres  des articles de ce blog s’adaptent à la catégorie dans laquelle chaque billet est référencé.

On peut donc analyser une page web selon trois niveaux :

  • le contenu, qui correspond au texte brut,
  • la structure, apportée par le langage HTML qui permet de présenter l’organisation logique et l’articulation des différents éléments présentés ( = la logique de votre pensée),
  • la présentation, gérée par le langage CSS, qui apporte l’aspect esthétique de votre production.

Cette idée de mettre en forme n’est elle utile que sur Internet ?

Non, bien sûr, et voici deux exemples.

1 – Avec un traitement de texte

Si vous avez un document long à réaliser (un rapport de stage, un mémoire, une dissertation, …) vous trouverez pratique d’utiliser les styles proposés par votre traitement de texte. Cela vous permettra :

  • de structurer votre document,
  • de vérifier que la structure est cohérente : les chapitres s’enchainent bien, les niveaux de paragraphes et sous-paragraphes sont cohérents, …
  • d’avoir une mise en page cohérente tout au long de votre document,
  • de générer automatiquement une table des matières.

2 – Avec un papier et un crayon

Guillaume Apollinaire est un grand auteur français, célèbre pour ses calligrammes. Voici ci-dessous trois versions du même poème. Même si c’est un exemple manuscrit, il permet de bien comprendre la différence entre le texte, sa structuration et sa présentation.

a) le texte brut

Reconnais-toi
Cette adorable personne c’est toi sous le grand chapeau canotier Œil  Nez La bouche Voici l’ovale de ta figure Ton cou exquis Voici enfin l’imparfaite image de ton buste adoré  vu comme à travers un nuage Un peu plus bas c’est ton cœur qui bat.

b) le texte structuré

Reconnais-toi
Cette adorable personne c’est toi
Sous le grand chapeau canotier
Œil
Nez
La bouche
Voici l’ovale de ta figure
Ton cou exquis
Voici enfin l’imparfaite image de ton buste adoré  vu comme à travers un nuage
Un peu plus bas c’est ton cœur qui bat

c) le calligramme

calligramme de Guillaume Apollinaire

Alors, quelle version vous semble la plus poétique ?

 

‘Un troll a commenté mon article’ : qu’est-ce que ça veut dire ?

Vous avez peut-être déjà entendu des histoires de troll, ces personnages mystérieux des légendes nordiques. Mais ce sont pourtant des personnages imaginaires, non ? alors pourquoi vous dit-on qu’un troll a commenté votre article ?

Jan Hammershaug – Creative ommons CC-BY

Qu’est-ce qu’un troll ?

Internet est un espace public et ouvert. Cela ne garantit pas que toutes les personnes que l’on y rencontre soient bienveillantes et positives.

Dans le langage internet, un troll est une personne qui s’invite dans une discussion et va y semer la pagaille. Il ne cherche pas à apporter un contenu ou un point de vue constructif mais plutôt à contredire le contenu présenté. Ses commentaires sont critiques voire blessants. Ils peuvent même être violents ou insultants de façon gratuite et injustifiée.

Il arrive souvent que le troll agisse caché derrière un pseudo : cela lui donne l’impression d’être plus fort et de pouvoir faire ce qu’il veut ‘librement’.  En fait, cela ne change rien, il est toujours responsable de ce qu’il écrit et il existe des moyens de le retrouver, même s’il ne se dévoile pas.

Et comment réagir ?

Ces personnes sont très désagréables et l’attitude la plus efficace à leur opposer est de les ignorer. Pour cela, voici quelques conseils :

  1. L’essentiel quand vous êtes confronté à un troll est de ne pas croire ce qu’il vous dit et de garder confiance en vous. C’est facile à dire, mais compliqué à faire ! C’est pour cela que le point suivant est très important …
  2. Parlez-en avec un adulte : vos parents ou votre enseignant, par exemple. Ils pourront vous aider à garder votre calme, à prendre du recul face à ces interventions.
  3. Si les propos sont vulgaires, insultants, violents, supprimez-les ! il est important de ne pas laisser ces contributions visibles. D’abord, elles nuisent à la qualité de votre blog et c’est dommage. Ensuite, le directeur de publication de votre blog (= le directeur de l’école ou votre enseignant)  est responsable de tous les contenus publiés sur votre blog  (dont les commentaires), et il n’a pas besoin qu’on lui rajoute des soucis !!!
  4. Ne répondez pas à leurs messages. Ils cherchent la ‘bagarre’ ? Ne réagissez pas, ils s’essouffleront tous seuls. Leur comportement est toujours très énervant, mais c’est en les ignorant que vous leur montrerez que vous êtes plus fort qu’eux.

Il existe de nombreuses façons de commenter un article sans être pertinent. Le troll en est la version la plus violente et désagréable. Si vous voulez en savoir plus sur toutes les facettes du commentaire désagréable, vous pouvez lire cet article de Coreight à propos des « commentateurs lourds sur internet« .

Personnaliser son blog

Vous avez ouvert votre blog et vous souhaitez soigner un peu son look ? C’est normal ! Un blog, c’est un peu comme une maison : pour s’y sentir bien, il faut s’approprier l’espace et travailler la déco. Voici quelques conseils pour vous faciliter la tâche dans ce chantier.

1 – Le thème

Le thème d’un blog définit les grandes lignes de son organisation : c’est un peu le plan de la maison. Où se placent le titre, les articles, le menu ? Où peut-on mettre une image d’en-tête ? Pour vous faciliter la tâche, nous vous proposons 3 thèmes pour le concours « Blogue Ton École » qui sont un peu détaillés ci-dessous :

Les trois thèmes du concours Blogue ton école
Les trois thèmes du concours Blogue ton école

Vous pouvez à tout moment changer le thème de votre blogue et le reconfigurer, sans perdre aucun article ni aucune page !choix-menu-theme

Le choix du thème se fait par le menu latéral de l’interface d’administration dans Apparence, comme ci-contre.

Vous n’avez plus en suite qu’à choisir le thème et le configurer …

2 – L’image d’en-tête (et les images, en général)

Une fois que le cadre est posé, vous pouvez avancer un peu et définir les premiers éléments de graphisme. L’image d’en-tête est importante pour afficher, de façon visuelle, ce que l’on va trouver dans votre blog. Trouver la bonne illustration n’est pas facile ; il peut être intéressant de passer du temps avec les élèves pour définir comment illustrer votre blog. Une fois l’image trouvée, il est important de vous assurer que vous avez le droit de l’utiliser. Pour cela, vous avez plusieurs possibilités :

  1. Vous choisissez une image que vous avez prise vous-même,
  2. Vous choisissez une image et vous avez demandé à son auteur le droit de l’utiliser pour votre blog,
  3. Vous utilisez une image libre de droits. Des catalogues existent en ligne, comme par exemple pixabay.

Cette image est importante, elle donne le ton de votre blog !

Il est aussi important d’illustrer chacun de vos articles et nous vous conseillons d’adopter la même démarche en prenant soin de bien choisir chaque image. C’est un élément important dans la lecture d’un blog qui apporte beaucoup à sa richesse et au plaisir du lecteur.

image-a-la-uneVous pouvez choisir de mettre une image en en-tête de chacun de vos articles en utilisant la fonctionnalité image à la une, qui est accessible en bas du menu latéral droit de l’interface d’administration.

Pour aller un peu plus loin avec les images, vous pouvez lire cet article.

3 – La navigation

La navigation se fait par le Menu et les Widgets. Cette navigation est importante pour aider le lecteur à lire et parcourir votre blog.

Les widgetschoix-menu-widget

Ce sont des petits blocs que vous pouvez ajouter aux colonnes latérales. on les trouve dans le menu latéral d’administration. Ils vous permettent d’intégrer facilement des liens vers les derniers articles, les catégories ou étiquettes que vous utilisez dans votre blog, un petit texte que vous souhaitez ajouter, … Parcourez tout le catalogue des widgets, les possibilités offertes sont nombreuses !

Le Menu

Il vous permet de proposer une barre de navigation horizontale en haut de votre blog. Vous pouvez le configurer comme vous voulez pour pointer des catégories, des pages particulières ou des articles spécifiques. Cela est spécialement utile pour accéder rapidement à la présentation de votre blog (page A propos)

 4 – Les couleurs

Un autre aspect important de la personnalisation de votre blog est le choix du jeu de couleurs que vous allez utiliser. Le thème que vous choisirez vous en proposera par défaut mais vous pouvez toujours les modifier en travaillant directement dans le fichier CSS. Afin de vous faciliter le choix de couleurs, vous pouvez soit consulter des sites qui proposent des assortiments prêts à l’emploi ( par exemple avec colorhunt) ou vous construire votre propre palette (vous pouvez essayer colordot qui est très intuitif).

Comme pour les images, la palette de couleurs que vous utiliserez en dira long sur votre blog.

Vous pouvez aussi parcourir cet article qui parle des couleurs

5 – impliquez votre lecteur !

creer-h5pLes blogs du concours ‘Blogue ton école’ intègrent le module H5P (accessible dans le menu latéral de gauche de l’interface d’administration) qui permet de créer des questionnaires facilement comme ci-dessus pour tester les palettes de couleur. Utilisez-les ! Ils créeront une interaction avec le lecteur qui modifie l’expérience de lecture. Ce serait dommage de s’en priver, non ?

Après ces premiers conseils, il ne vous reste qu’à vous lancer. Ayez confiance, vous arriverez bien à créer un blog qui vous ressemble ! Et nous sommes toujours là pour répondre à vos questions 😉

Un dernier conseil : prenez du plaisir avec votre blog, c’est une aventure captivante et vraiment riche !