Tous les articles par Clairelle Lestage

Vous voulez de l’interactivité dans vos articles ?

Rappelez vous, dans ce blog plusieurs articles vous proposent déjà des outils ou techniques pour dynamiser vos articles :  comment insérer une vidéo, ou encore comme intégrer une activité H5P dans un article.

En complément de ces deux articles, je vous propose ici une sélection non exhaustive d’éléments interactifs que vous pouvez intégrer dans votre blog.

– Thinglink : cet outil en ligne permet de positionner sur une image des tags qui deviendront des liens vers des vidéos, des définitions, des documents. Vous devez vous inscrire. Voici une petite vidéo de présentation :

Une fois votre Thinglink terminé, vous pourrez l’intégrer dans vos article : cliquez sur « Share » dans votre compte Thinglink. Cochez « ifram » – Copier le code proposé, puis dans votre article WordPress, cliquez sur l’icone « insérer/modifier un média » et collez le code.

Attention petite astuce : votre code ifram commence par des balises <. Il faut supprimer cette première balise et la remplacer par un crochet ouvert. Idem pour la dernière balise de votre code, il faut la supprimer et la remplacer par un crochet fermé.

Genially, l’outil qui donne vie à vos contenus.

Voici un exemple de ce qui peut être réalisé.

Le code proposé ci-dessous est la version simplifiée. Voici comment apparaît le code à insérer dans l’article, qui correspond au genially ce-dessus. En rouge tout ce qui doit être supprimé – En vert tout ce qui doit être remplacé.
Code modifié : [ iframe frameborder= »0″ width= »1200″ height= »800″ src= »https://view.genial.ly/5a1d5045f8582727a0530e6c » type= »text/html » allowscriptaccess= »always » allowfullscreen= »true » scrolling= »yes » allownetworking= »all » ]

Code d’origine : <div style= »width: 100%; »><div style= »position: relative; padding-bottom: 66.67%; padding-top: 0; height: 0; »><iframe frameborder= »0″ width= »1200″ height= »800″ style= »position: absolute; top: 0; left: 0; width: 100%; height: 100%; » src= »https://view.genial.ly/5a1d5045f8582727a0530e6c » type= »text/html » allowscriptaccess= »always » allowfullscreen= »true » scrolling= »yes » allownetworking= »all »></iframe></div></div>

 

Une fois votre compte ouvert, et votre genially créé, vous procéderez de la même façon que pour le Thinglink. Pour tout ajustement de votre intégration (genially trop grand, mal positionné), reportez-vous à l’article « Comment ajouter une vidéo dans un article de blog? »

LearningApps : vous ne connaissez pas encore le site LearningApps qui vous permet de créer ou de réutiliser des applications (modules) de différents types (classement par paire  – regroupement – classement sur un axe – mise en ordre – QCM – texte à trou – placement sur une image….)

Prenons un exemple qui va nous rappeler des souvenirs : Une application sur les verbes irréguliers en anglais. Soit je créé mon application, soit j’en trouve une existante qui me convient. Je repère sous l’application le code iframe, je le copie et je le colle en passant par le bouton « insérer/modifier un média » de WordPress. Et bien sur je pense à remplacer la première balise et la dernière par des crochets (ouvert/fermé).

Si vous avez d’autres idées, merci d’utiliser les commentaires, je compléterai l’article au fur et à mesure des propositions.

Comment ajouter une vidéo dans un article de blog ?

Tout le monde le sait, un article qui comporte des images, ou encore mieux, une vidéo et un article plus lu que s’il ne contient que du texte.

Mais comment ajouter une vidéo dans un article ? En respectant les droits d’auteur ! Évidemment 😉

Cet article va être consacré à comment « intégrer » ou encore « embeder » une vidéo.

On va dans un premier temps supposer que la vidéo est déjà existante, sur Youtube ou Médiane (qui permet entre autre le dépôt et la consultation de vidéos, avec un hébergement académique).

Prenons l’exemple de la vidéo proposée par le réseau Canopé pour comprendre la classe inversée :
première possibilité : je surligne du texte et je fais un lien Hypertexte vers cette vidéo (ce que j’ai fait sur les mots « première possibilité ».)

– seconde possibilité : je vais aller chercher le code d’intégration de la vidéo pour le coller directement dans mon article. A la place d’avoir un lien, j’aurai directement la vidéo, comme l’exemple ci-dessous

Dans WordPress, vous utilisez le symbole vidéo qui se trouve dans la barre d’outils

Une fois que vous aurez cliqué sur le symbole, vous aurez la possibilité soit de renseigner l’adresse URL de la vidéo, soit d’intégrer directement l’iframe. Utiliser l’iframe vous permettra d’ajuster les paramètres de l’insertion.

Pour ce faire, je vais dans un navigateur et je lance la vidéo (depuis Youtube par exemple). Je repère le lien pour partager cette vidéo, en général sous le titre, près des « J’aime – J’aime pas ». Après avoir cliquer sur « partager, il faut trouver le code d’intégration, qui se présente comme ci-dessous :

<iframe
width= »560″ height= »315″
src= »https://www.youtube.com/embed/uLKmLDrGyjw »
frameborder= »0″
allow= »autoplay; encrypted-media »
allowfullscreen>
</iframe>

Les sauts de lignes ont été ajoutés pour gagner en lisibilité. Voici l’explication du code, car vous pouvez en modifier des éléments :

code signification
<iframe déclaration du début de l’insertion. Ne pas modifier
width= »560″ height= »315″ dimension de la fenêtre de la vidéo (en pixels). Typiquement, ce sont des paramètres que vous pouvez modifier
src= »https://www.youtube.com/embed/uLKmLDrGyjw » adresse du média que vous insérez. Ce peut être une vidéo ou tout autre type de média. Si vous le modifiez, vous modifiez le document qui s’affichera …
frameborder= »0″ précise que vous ne voulez pas de cadre autour de votre vidéo
allow= »autoplay; encrypted-media » paramètres liés à la vidéo, il vaut mieux ne pas les modifier
allowfullscreen intègre dans la vidéo un lien pour pouvoir la voir en plein écran
</iframe> fin de l’insertion

 

L’autre situation est que vous allez devoir réaliser votre vidéo, puis l’héberger sur un site, avant de pouvoir l’intégrer.

Il existe de nombreux outils qui vont vous permettre de réaliser une vidéo. Mais attention, de nombreuses questions sont à se poser en amont, et bien respecter les 3 étapes conception / réalisation / et publication.
La DANE de Dijon propose une formation de 9 heures sur cette thématique, qui ne peut-être résumée en quelques lignes.
Voici néanmoins quelques logiciels ou outils à découvrir : Edpuzzle, Camstudio, Windows Movie Maker ou encore Imovie. Vous trouverez ci-dessous des tutoriels pour certains de ces outils.

tutoriel Activ Presenter
Tutoriel Windows Movie Maker
Tutoriel Powtoon

 

Page, article, catégorie, étiquette, menu…. quelles différences ?

Vous êtes auteur ou administrateur d’un blog dans WordPress. Ce n’est pas toujours évident au début de comprendre la différence entre une page, un article, une catégorie, une étiquette (et comment faire apparaître tout cela dans les menus).

Cet article vient en complément de celui publié en décembre « Personnaliser son blog – version débutant » et de ce second, sur le même thème mais à destination de personnes moins débutantes sur WordPress.

Aussi nous ne reviendrons pas par exemple sur les différents thèmes proposés dans le cadre du concours.

Qu’est-ce qu’un article dans WordPress ? Un article comporte un titre et un corps, dans lequel vous pouvez y mettre du texte, des images, des vidéos, des liens… Les articles sont publiés de façon antéchronologique, c’est-à-dire du plus récent au plus ancien. C’est vous qui définirez le nombre d’articles accessibles depuis la page principale du blog (que l’on pourrait appeler la page « nouveauté » ou « dernières publications »). Il existe cependant plusieurs moyens de retrouver tous les articles d’un même thème, ou sur un même sujet : les associer à des étiquettes ou encore à des catégories. (cf paragraphes ci-dessous).

Qu’est-ce qu’un page dans WordPress ? Une page est un élément constitutif du menu principal du site. On ne peut pas l’associer ni à une catégorie, ni à une étiquette. Une page peut rester présente dans les menus sans « disparaître » au fur et à mesure de la publication d’autres contenus. C’est pour cela qu’une page sera utilisée par exemple pour les mentions légales, le descriptif d’un projet ou de la thématique d’un blog, une page d’accueil d’un site à laquelle on veut pouvoir accéder facilement.

Quand vous êtes dans votre tableau de bord WordPress, cliquez sur « Pages » – « Ajouter ». Trouver le titre de la page et « remplir » cette page (vous pouvez comme dans un article y déposer des images, vidéos, liens…)

Une fois votre page créée, il va falloir la faire apparaître dans les menus. Pour ce faire, passez par « Apparence » – « Menus ». Si aucun menu n’est créé, il faut créer un menu afin de pouvoir y attacher la page. Cela permettra de regrouper à un même endroit dans les menus plusieurs pages ou catégories. Dès que votre menu est créé, cliquez sur « Ajouter une page » – ouvrir le tiroir « Pages » (flèche vers le bas à droite de « Pages ») – cochez la ou les page(s) que vous souhaitez voir apparaître dans votre menu – Cliquez sur « Ajouter au menu ». Ne pas oublier d’enregistrer le menu.

Quelle est la différence entre les catégories et les étiquettes ?

Le site WordPress est un blog : par défaut, il affiche les articles du plus récent au plus ancien.
Mais il est possible de trier les articles en leur affectant une catégorie ou une étiquette.

Qu’est-ce qu’une étiquette ?  L‘étiquette ne peut pas être intégrée au menu principal. Mais elle permet également de trier les articles. En ajoutant le widget « Nuage d’étiquettes les plus souvent utilisées » dans le menu latéral droit, on obtient ainsi un autre moyen d’entrée dans les articles.

Qu’est-ce qu’une catégorie ? La catégorie est un élément constitutif du menu principal du site : en ajoutant une catégorie au menu, on l’affiche comme une rubrique dans laquelle se trouveront réunis tous les articles rattachés à cette catégorie.

Pour ajouter une catégorie dans un menu, après avoir créé cette catégorie (prendre exemple sur la création d’une page, premier paragraphe de l’article) ouvrez le tiroir « Catégories », cliquez sur « Afficher tout », cochez la ou les catégories et cliquez sur « Ajouter au menu ». Procédez de la même manière pour les étiquettes.

Exemples :

– Dans le menu principal, tri des articles par les catégories suivantes :
INFOS, CLASSE 1, CLASSE 2, CLASSE 3
En cliquant sur la catégorie CLASSE 2, on accède à tous les articles publiés par la classe 2.

– Si l’on souhaite également trier les articles de façon thématique, on peut utiliser des étiquettes :
Production écrite, Arts visuels, Sorties scolaires…
En cliquant sur l’étiquettes Sorties scolaires dans le nuage, on obtiendra tous les articles attachés à cette étiquette, par toutes les classes de l’école.

Remarque 1 : un article peut être rattaché à plusieurs catégories et/ou à plusieurs étiquettes, et cela peut être modifié après la publication.

Remarque 2 : les catégories sont indispensables si vous souhaitez créer un menu. Choisir des noms assez courts pour obtenir un menu horizontal équilibré.

Remarque 3 : on peut créer des sous-catégories, mais attention de ne pas trop découper le menu.

A noter, vous pouvez organiser vos articles à postériori en les rattachant à des étiquettes ou à des catégories. Il n’est jamais trop tard pour réorganiser un blog. Cela facilite la lisibilité de certains projets.

 

L’épreuve de la grande finale de cette année ! Et vous, vous auriez fait quoi ?

Cette année, chaque équipe finaliste du second degré a travaillé durant une journée sur un sujet EMI, avec comme objectif l’écriture d’un article. Pour les écoles, il n’y a pas eu d’épreuve finale.

Voici le sujet envoyé aux 7 équipes.

« RÉUNION GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE ! TOUS À VOS POSTES ! ET PLUS VITE QUE CELA !!

Chers journalistes, l’heure est grave, très grave !!

Hier soir, j’ai regardé une émission très intéressante. Elle commençait par un reportage du journal de 20 heures sur France 2 (https://www.francetvinfo.fr/monde/canada/a-15-ans-il-decouvre-une-nouvelle-cite-maya_1443222.html) qui racontait comment un enfant canadien de 15 ans avait découvert une cité Maya juste en regardant les étoiles ! Incroyable !

Suivait une vidéo très courte d’un promeneur dans un parc qui arrive à filmer, vous ne devinerez jamais, un bébé qui se fait enlever par un aigle ! Heureusement l’histoire se termine bien. https://www.youtube.com/watch?v=hnze0fFHHsU

La suite était encore plus effrayante. Une vidéo a été tournée, très certainement en caméra cachée je pense, dans une usine sensée mettre en sac du riz blanc. Et là horreur, nous découvrons qu’en fait le riz est fabriqué à partir de plastique. C’est sur, à partir de demain je ne mangerai plus que des pâtes ! https://www.youtube.com/watch?v=1BeUNAC5Nak

J’ai commencé à me poser des questions quand un reportage montrait un couple d’amoureux faisant du pédalo sur un canal d’Amsterdam…. Et là oh surprise, un requin a commencé à les attaquer ! https://www.youtube.com/watch?v=gNKCfJ5KhS0

Et là enfin, je me suis rendu compte que toutes ces vidéos n’étaient que des fausses informations…. Mais franchement, très bien faites !

Chers journalistes, l’heure est grave, très grave….. De plus en plus de nos lecteurs ne savent plus faire la différence entre le vrai du faux ! Il devient urgent pour nous d’entrer en action et d’éclairer nos lecteurs ! Comment distinguer le vrai du faux, que croire ? Quand devons-nous être méfiant ? Que relayer sur les réseaux sociaux ? J’ai commencé à réfléchir et voici quelques pistes de travail : fake news, hoax, théories du complot, intox, désinformation (cette liste n’est pas définitive, à vous de trouver d’autres mots, idées).

Voici donc ce que j’attends de vous :

Vous allez vous concentrer sur une ou deux de ces notions, choisir un public à qui vous allez vous adresser (enfant, adolescent, adulte) et allez écrire un article. Cet article sera publié dans le blog du concours à partir du 1er octobre. Aussi, vous pouvez imaginer :

  • Ecrire un texte, avec des liens vers des ressources
  • Réaliser des vidéos (Powtoon, Windows Movie Maker…), des infographies (Genial.ly…) qui pourront être intégrées dans votre article
  • Illustrer votre article avec des images (attention aux droits) ou réaliser vos propres illustrations
  • Faire une interview et prévoir l’insertion d’un fichier son dans le futur article (Audacity…)
  • Ou toute autre idée…

A la fin de la journée, l’équipe de rédaction enverra à Fouzia Salihi, directrice générale de publication de notre journal, l’ensemble des documents avec si c’est le cas, les liens vers des productions numériques particulières. L’article sera envoyé en format texte (MS Word ou OpenOffice) ou publier directement sur le blog du concours.

Afin d’apprécier au mieux votre travail, nous vous demandons de réaliser un document d’accompagnement qui présentera l’équipe, un résumé de votre réflexion autour du sujet, ainsi qu’un topo sur l’organisation du travail de la journée, le partage des tâches… Attention, cette partie comptera dans l’évaluation pour le palmarès final ! »

Et vous, vous auriez fait quoi ?

Pourquoi faire un blog de classe avec ses élèves ?

« […]Pour comprendre la publication sur internet, il faut publier sur internet[…] »

Contexte :

Les programmes 2016 du cycle 2 au cycle 4 rappellent l’importance de donner du sens aux apprentissages.

Ils reprécisent également la place que doit tenir « le numérique », en tant qu’objet d’étude mais aussi en tant que moyen d’apprentissage.

La production d’écrits ainsi que l’éducation aux médias et à l’information sont deux domaines fondamentaux récurrents dans ces programmes.

-> La tenue d’un blog de classe, parmi d’autres activités pédagogiques, permet de répondre de manière cohérente à ces éléments.

Nous allons voir un peu plus en détails pourquoi.

Notions de publication et d’interactions extraits du SOCLE COMMUN

DOMAINE 2 : Méthodes et outils pour apprendre

– produire, recevoir et diffuser l’information de manière sécurisée, légale et éthiques

– développer une culture numérique

– identifier les différents médias

– créer des documents intégrant divers médias en vue d’une publication

– respecter les droits d’auteur

– utiliser les espaces collaboratifs

– utilisation raisonnée des réseaux sociaux

– protéger son identité numérique

DOMAINE 3: Formation de la personne et du citoyen

– mesurer la portée de ses actes « 

Un blog de classe : un outil utile pour l’enseignant ?

Tenir un blog de classe permet à l’enseignant de s’engager dans une pédagogie de projet.

C’est un support qui offre la possibilité de travailler de manière transversale et interdisciplinaire, répondant ainsi aux préconisations, que ce soit au niveau de l’école élémentaire ou du collège dans le cadre des EPI.

Même si la production d’écrits et l’éducation aux médias et à l’information seront les deux domaines travaillées le plus souvent, toutes les disciplines peuvent être concernées, et tous les supports peuvent être envisagés (écrits / illustrations / photographies / infographies / clips vidéos / fichiers sons / …)

Qu’apporte un blog de classe aux élèves ?

Le travail en « mode projet » est propice aux échanges et apprend ainsi aux élèves à collaborer.
En leur donnant la possibilité de tenir des rôles différents, journaliste, comité de relecture, respect de la charte graphique et du droit d’auteur, … les élèves acquièrent concrétement des connaissances sur l’univers de la publication. Ils participent ainsi à créer de l’information tout en la comprenant mieux, développant ainsi leur regard critique.

En ayant le « droit » de s’exprimer, l’élève apprend à mesurer la porter de ses actes et développe ainsi des compétences de citoyenneté (notamment numériques).

Enfin , en se sachant lu, l’élève trouve d’avantage de sens et de motivation pour s’impliquer dans la tâche. La valorisation de ses productions aux yeux d’un auditoire plus large lui permet de développer une meilleure confiance en lui.

Et les parents dans tout ça ?

La tenue d’un blog permet en effet de créer du lien avec les parents d’élèves. Ils peuvent ainsi mieux connaître les activités quotidiennes de leur enfant et mieux comprendre le fonctionnement de l’établissement et des apprentissages visés.

Cela donne également la possibilité aux parents d’avoir un temps d’échange et de partage plus personnel avec leur enfant, au sujet d’une activité menée ou d’un article rédigé par celui-ci qui s’en trouve valorisé.

Lorsque l’enseignant le souhaite, le blog peut aussi être un support favorisant la continuité du travail entre la classe et le hors temps scolaire. (cf. « classe inversée »)

En résumé : (cliquez sur l’image)

animation-10raisons-blog

Nicolas Laruelle – Canopé DT Bourgogne Franche-Comté.