Attention les jeunes !

La semaine dernière, en surfant sur Reddit, nous sommes tombés sur un article étonnant : un employé de la NASA aurait divulgué des informations top secrètes à propos de la vie sur Mars. 😢 Il y a beaucoup de preuves qui viennent confirmer ce qu’il dit : des images et un fichier audio et une vidéo. Nous ne comprenons pas comment tant de personnes puissent croire à cette théorie. Pour éviter que d’autres jeunes se fassent avoir par ce genre d’informations, nous avons préparé un mode d’emploi de décryptage de fake news. 😐

1. Pourquoi on a envie d’y croire ?

Nous, les jeunes, nous sommes facilement influençables. Nous n’avons pas encore un esprit critique clair. Les médias, aujourd’hui, tentent de nous toucher au maximum, étant plus sensible et à même de croire et diffuser ce que nous entendons. De part les réseaux sociaux ou les sites de partage de vidéos, nous nous informons et formons notre propre identité. Sur  Facebook, Instagram, ou encore YouTube, les informations sont nombreuses et il faut savoir départager le vrai du faux. Nous avons  tendance à accepter tout ce qui relève de l’absurde. Les fake news peuplent notre quotidien, mais qu’est-ce que c’est vraiment ? Ce sont des informations volontairement fausses fabriquées pour tromper le lecteur.

Dans ce cas précis, voici ce qui donne de la crédibilité à l’article : deux images semant le doute au lecteur, le son censé représenté la voix de la créature anthropoïde, et la vidéo de la NASA qui montre clairement un employé parlant avec son patron de la découverte. Un lecteur non averti pourrait s’y laisser prendre.

2. Comment démonter les fake news ?

Après réflexion, il est possible de remettre en cause l’information. Toute cette théorie ne repose que sur des piliers fragiles qu’un élément suffit à détruire. Tout d’abord, un montage, de nos jours, est à la portée de tous, les informations se falsifient aisément et deviennent des mensonges difficiles à déceler. Rien ne prouve l’authenticité de cet article, il faut retrouver l’information dans d’autres  sources, sinon celle-ci est contestable. On peut aussi tenter de se renseigner sur l’auteur.

Quand on regarde de plus près les images ou les vidéos, on se rend compte rapidement qu’elles sont falsifiées. Les images reposent sur deux procédés de falsification différentes. La première est un montage, la deuxième est véritable mais on rajoute une signification à celle-ci (la pyramide de pierre est un hasard). Le son étrange figurant sur le document audio ne prouve en rien la véridicité de la découverte, car on peut facilement le trafiquer. Même chose pour la vidéo.

3. Comment ne plus se faire avoir ?

Ne pas croire tout ce que l’on lit ou entend. Faire attention aux informations sur les réseaux sociaux et ne pas s’en contenter. Garder un esprit critique en toute occasion. On peut espérer que notre mode d’emploi et l’exemple cité plus haut vont vous permettre de démêler le vrai du faux.

Pour aller plus loin, quelques légendes célèbres à propos de Mars :

Petites histoires sur Mars

Passionné d’astronomie, nous avons voulu nous informer aussi sur ce que nous savions sur Mars. Cette planète intrigue depuis longtemps l’humanité. Sur le site de la NASA ( National Aeronautics and Space Administration ), on ne trouve que des photos, certes magnifiques, mais rien d’étonnant en soi. Quelques recherches sur Internet suffisent à découvrir  plein de théories du complot.

La planète Mars a suscité beaucoup de fantasmes. Alors qu’il s’agit d’un désert, on cherche la moindre trace d’eau ou de vie.

Ces fantasmes ont plusieurs causes. L’idée d’une vie extra terrestre est apparue peu après que Galilée ait démontré que la Terre n’était pas au centre de l’univers, on en trouve des traces chez Fontenelle, Cyrano de Bergerac ou Voltaire et Kant.

Mais l’engouement pour la vie sur Mars commence vraiment avec les observations d’un astronome italien Angelo Secchi qui a cru voir en 1858 des canaux réguliers (donc fabriqués de main d’homme) sur Mars. D’autres observations comme des larges étendues de continents qui semblent changer de forme ont alimenté l’idée qu’il y avait des saisons sur Mars avec des avancées et des reculs de la végétation.

On voit bien sur ces photos prises par M. DENIS, professeur de philosophie au Lycée Gabriel Voisin de Tournus, avec un télescope de seulement 200 mm de diamètre (mais plus précis grâce aux progrès de l’imagerie numérique qu’une grande lunette du XIXe siècle) que des zones continentales bien délimitées semblent exister ce qui n’est qu’une illusion.

Vous pouvez aussi prendre connaissance de notre document d’accompagnement pour découvrir les coulisses de notre épreuve finale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *