Le métier de « community manager »

Le métier de community manager (souvent également appelé CM) est né en 2009, issu de la révolution du web et de l’effervescence des réseaux sociaux. Il a depuis peu sa définition dans le Larousse : N.m. (mot angl. « gestionnaire de communautés »). Personne dont le métier consiste à fédérer et animer des communautés d’internautes, pour le compte d’une entreprise, d’une marque, etc., dans le but d’attirer de nouveaux clients et de les fidéliser.


CC0 Public Domain – Pixabay

Le community manager est avant tout le représentant d’une marque, d’une société ou même d’un produit sur internet. Il est indispensable de savoir ce qui se dit sur les entreprises qu’il représente. Son rôle est donc stratégique, il consiste à faire parler de son entreprise et de ses produits sur le web.

Le CM est à la fois, porte-parole de la marque en externe et porte-parole des utilisateurs en interne. Avoir la culture de l’entreprise et connaître son histoire lui sont indispensables pour lui permettre de créer des contenus à destination des communautés qu’il diffusera ensuite sur des supports adaptés (Facebook, Twitter, etc.). Il est contact privilégié entre la communauté et une structure (société, marque, association…) et favorise le dialogue avec celle-ci. Il est toujours en veille prêt à interagir.

Les journées d’un community manager se suivent mais ne se ressemblent pas. Elles sont rythmées par la fréquence des postes et commentaires des internautes, la prise de paroles sur des blogs spécialisés, la gestion d’événements, etc. Le CM donne de la valeur ajoutée à une stratégie de communication.

Il doit être quelqu’un de passionné et de volontaire. Quand il ne travaille pas, il participe à des événements pour échanger, partager et toujours apprendre plus. Il recherche les dernières tendances ou les évolutions d’un outil pour éviter d’être obsolète.

Un community manager ne peut pas s’empêcher de penser à sa communauté et reste en veille matin, midi et soir, en semaine et le week-end. Sa priorité numéro une est la satisfaction de sa communauté. Il se donne donc à fond et ne mesure pas le temps de son implication.

Thimotée Moesh
Chargée de communication visuelle et des réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *