Derrière la page, du code…

Quand on écrit un article dans le blog, nous écrivons tel que nous voulons le faire apparaître aux lecteurs. Après avoir tapé son texte, les icônes de la barre d’outils au-dessus de la zone d’édition nous permettent d’améliorer la mise en forme (en gras, italique, alignement, etc.). Dépliée, la barre d’outils propose d’autres options encore…

Bref, écrire sur internet, c’est facile…

En fait, ce n’est pas si facile car un système informatique doit coder ces informations pour les transmettre et permettre l’interprétation pour tous les types de supports (ordinateurs, tablettes, smartphones), tous les systèmes d’exploitation et tous les navigateurs. Ce code est un langage appelé HTML qui a sa propre syntaxe, sa grammaire, son vocabulaire.

L’article à venir de David Lagrue vous permettra d’en savoir plus à son sujet.

Si nous écrivons ce que nous voulons écrire et si les lecteurs lisent ce que nous écrivons, sans avoir la contrainte d’écrire dans ce langage HTML, quel est donc l’intérêt d’en parler ?

Pour trois raisons principales :

1- les pages internet peuvent être lues par des lecteurs d’écran (transcription par synthèse vocale ou afficheur braille). Par exemple, les balises de titre et de listes à puces par exemple permettront au lecteur de faire ressortir de manière appropriée ces informations.

2- Ensuite, l’ensemble des balises utilisées dans le code HTML est lu par les moteurs de recherche et les algorithmes permettront de classer les résultats en fonction des balises. Une recherche sur un terme présent entre des balises h1 (balises de titre de niveau 1) apparaîtra avant une page sur laquelle le même terme est présent entre des balises p (balises de paragraphe).

3- Enfin, les balises peuvent aussi être employées par un autre langage, le CSS, permettant de modifier la présentation de ses pages. Ainsi, nous pouvons écrire dans la feuille CSS que l’ensemble des titres de niveau 1 (dotés de balises h1) doivent apparaître en orange. Et si on change d’avis, ce n’est pas la peine de reprendre tous les articles pour mettre tous les titres de niveau 1 en orange. Il suffit d’indiquer le changement dans la page CSS, et cela sera répercuté sur toutes les pages de son site ou de son blog. Dans un prochain article de Benjamin, vous en apprendrez un peu plus sur ces CSS…

Alors, comment savoir à quoi ressemble ce code ? Dans votre navigateur, vous pouvez accéder au code de n’importe quelle page, celle-ci par exemple, en cliquant sur le bouton droit de la souris puis en sélectionnant « Code source de la page » ou « Afficher le code » selon votre navigateur).

Et maintenant, si on jouait un peu avec ce code ? Copiez le code de cette page et allez sur cet éditeur en ligne pour le coller. Comparez maintenant la page que vous obtenez avec ce que vous voyez sur le blog, puis ce que vous voyez à gauche et à droite… Quelles différences observez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *