Les trous noirs et leurs origines

 

En 1968, John Wheeler invente le principe de « trou noir », un phénomène spatial mal connu jusque ici. Un trou noir a pour propriété de dévier toute forme de masse vers lui, même la lumière. L’attraction du trou noir dépend de sa taille. Après de multiples recherches, le scientifique découvre que ce phénomène se produit lorsqu’une étoile est compressée en une zone nommée « Zone de Singularité » ou « Singularité ». Il découvre aussi que pour que ce phénomène se produise, il faut que l’étoile à sa base est un fort champ gravitationnel. La question de l’attraction de la Terre dans un de ces trous noirs peut se poser. Heureusement, d’après les astronomes, aucun trou noir n’existe dans notre système solaire.  Les astres sont suffisamment éloignés les uns des autres pour qu’une rencontre de ce type soit difficile.

Il existe quatre types de trou noirs:

  • Les trous noirs primordiaux:

Aussi appelés micro trous noirs, les trous noirs primordiaux auraient une taille infiniment petite et se seraient formés durant le Big Bang.  Selon certains modèles de physique des hautes énergies, il pourrait être possible de créer des mini-trous noirs similaires aux primordiaux, en laboratoire.

  • Les trous noirs de type stellaires:

Les trous noirs de types stellaires ont une masse d’au moins 3 fois celle du soleil

  • Les trous noirs intermédiaires:

Les trous noirs intermédiaires ont été récemment découverts. Ils ont une masse entre 100 et 10 000 fois celle du soleil.

  • Les trous noirs supermassifs ou galactiques:

La masse des trous noirs super massifs se situe entre quelques millions et quelques milliards de masses solaires (la plupart des galaxies en abriteraient dans leur centre)

Maxence T, Aloïs C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *