Comment la pollution fragilise-t-elle les coquilles d’escargots de mer ?

Les escargots de mer aussi appelés bigorneaux sont des mollusques vivant dans la mer Méditerranée, dans l’Atlantique, la Manche et la mer du Nord.
Mais ce que vous ne savez pas, c’est qu’ils sont aussi concernés par le réchauffement climatique.
En effet, le dioxyde de carbone perturbe leur système de fabrication de coquilles calcaires.

Le dioxyde de carbone (de formule chimique CO2) provenant de l’activité humaine s’infiltre dans l’océan et l’acidifie.

Les escargots de mer ont besoin de ions carbonates ( CO32-) et des ions calcium (CaCO3) pour former du carbonate solide (pour faire leur coquille). Mais le CO2 dissout dans l’océan réagit avec les molécules d’eau (H2O) pour former de l’acide carbonique (H2CO3) qui relâche des ions hydrogène, H+, pour former des ions  HCO3. Plus il y a d’ions H+ dans l’eau, plus elle est acide et plus les ions s’assemblent pour créer HCO3. Autrement dit, ces carbonates sont de moins en moins disponibles pour former des coquilles : celles ci deviennent alors fragiles et souffrent de malformations.

 

 

Source :

Science&Vie Junior n°315 Décembre 2015 Dossier page 28 COl’ennemi public n°1

https://junior.science-et-vie.com/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *