Tous les articles par flurier

Le déroulement de la finale du concours

Tout d’abord ce matin Mme Lurier  nous a montré le sujet sur le vidéoprojecteur

On a regardé les vidéos. Mme Cano, professeur documentaliste dans notre collège nous  expliqué comment déchiffrer les fausses vidéos.

Toute la matinée  on a cherché des  idées.

On a fait des groupes et chacun a donné ses idées.

Avec l’aide de madame Cano on s’est mis d’ accord sur un sujet qui est « l’alcool dans l’eau du self ».

Pour prendre les photos on est tous parti à la cantine vers 11h30 pour manger.On a expliqué notre projet au cuisinier. Il était content, il a trouvé que ça pourrait lui donner des idées, et nous a dit qu’on pouvait prendre des photos. On a fait semblant d’être saouls et notre professeur a pris des photos, elle est partie les mettre sur l’ordinateur et nous avons continué de manger.

En début d’après midi, quand on a repris les cous, on s’est réparti en  trois groupes.

Un groupe a écrit l’article sur la fausse information. Le deuxième groupe devait démontrer que  c’est un faux article. Notre groupe devait expliquer  le déroulement de la journée.

Puis on a lu nos textes à toute la classe, on a fait les corrections et on les a tapés sur les ordinateurs.

C’était une bonne journée  et ça nous a appris de faire attention aux fausses informations.

  • Johnny, Marie & Melvin

Finale du concours de blog.

Des élèves saouls au collège de Varzy

Les élèves sont saouls à cause de l’alcool qui est versé dans la fontaine à eau.

On nous a dit que le chef avait acheté de l’alcool ce dimanche là à Maximarché et qu’il en avait marre du bruit des élèves, c’est pourquoi le chef a acheté de l’alcool pour les endormir.

Et ce midi ils ont pris des carafes d’eau et ils ont bu et ils se sont endormis.

  • Mathéo, Lucas & Sébastien

La vérité sur l’affaire des carafes alcoolisés

On a vu la photo sur le journal, et les élèves nous ont dit qu’en fait ils étaient juste fatigués parce qu’ils s’étaient couchés tard et qu’ils sortaient d’une séance de sport.

Il n’y avait pas d’alcool dans la carafe et si le cuisinier en avait acheté c’était pour une fête chez lui.

 

Il faut faire attention et toujours vérifier les on-dit avant de les croire.

  • Sara, Laura, Stéphane

 

 

Nuages noirs, tempête

l’eau est bleue et noire

la montagne autour de l’eau

Johnny

Des nuages blancs et noirs

des montagnes noires et blanches

sur la mer bleue et noire, le bateau pêche

Florent

Grand lac bleu

des hautes montagnes enneigées

nuages gris et blancs

Mael

Plein d arbres rouges, orange et jaunes

sur les montagnes blanches et noires

le ciel bleu au dessus des champs et des villes.

MATHEO

Du vert du orange et du rouge sur les arbres et des montagnes

Ils sont collés les uns les aux autres

Vert clair

 

Des arbres de quatre couleurs

rouges, verts, jaunes et orange.

J’entends le chant des oiseaux

Sara

la montagne de toute les couleurs

les arbres rouges et verts

une maison entre les arbres

Melvin

Du vert du orange et du rouge

sur les arbres et les montagnes

collés les un aux autres

Mael

 

Une grande mer des villes des stades des champs.

Une ville en plein milieu 

le bruit de l avion qui passe dans le ciel,

MATHEO

L’eau un petit peu claire et foncée

des rochers, des bateaux

Une piscine, le bruit des gens qui sautent dans l’eau.

lucas

un trou noir dans la mer

les bateau qui passe

les campings entre la mer

Melvin

 

Les grenouilles qui parlent

les nuages gris

les balles qui volent

Melvin

Grande mer belle

le sable qui caresse ma main

regardant la mer

Carla

Voyage à Baye

Le lundi 12 juin toute la classe est allée  en vélo a Baye.

On est parti de Varzy et on a roulé sur les routes.

Mardi 13 juin, on est parti  de Baye, on est passé par le canal jusqu’à  Clamecy  .

Le soir on s’est baladé sur le bord de l’eau. On s’est pris en photo, on a regardé le coucher du soleil. On joué au poker menteur et on s’est couché.

Le poème du jour

Quand je pense à la mer

Quand je pense à la mer

C’est à l’eau que je pense, verte et mouvante

Pas au poisson, pas au bateau.

Quand j’écoute la mer

C’est bien l’eau que j’entends, sourde et roulante

Et pas le coquillage et pas le vent.

Quand j’entre dans la mer

Froide et secrète comme un grand abreuvoir

C’est moi le coquillage et le bateau

Et la vague et le vent et l’eau

Et je bois le soleil.

Jacqueline DAOUD

Traduit de l’abstrait

Éditions Cérès productions, 1968

Lucas, élève d’ULIS du collège de Varzy vous offre ce poème

Le poème du jour

Ce que dit le tam-tam

Ce que dit le tam-tam
Est au fond de mon cœur
Le tam-tam chante
L’arrivée de la pluie
Le tam-tam chante
Le passage des perroquets
Le tam-tam chante
Le départ des combattants
Le tam-tam chante
La naissance des jumeaux
Ce que dit le tam-tam
Est au fond de mon cœur
Le tam-tam chante
la fleur qui nait et meurt
Sans bruit
Le tam-tam chante
L’aube des temps nouveaux
Le tam-tam chante
La terre nourrissante
Le tam-tam chante
Le ciel fleuri d’étoiles
Ce que dit le tam-tam
Est au fond de mon cœur
Le tam-tam chante
La solitude de l’exilé
Le tam-tam chante
Le lever du soleil
Le tam-tam chante
La vie qui s’ouvre à l’enfance
Le tam-tam chante
Ce que dit le tam-tam
Est au fond de mon cœur
Tout bas tout bas

Pierre-Edgar Moundjegou Mangangue (Gabon)

Carla C